INONDATION : la vile d’Am-Timan et ses environs sous les eaux

La saison des pluies de cette année est très exceptionnelle dans la région du Salamat. Après la pluie c’est le beau temps, mais ce dicton
prouve probablement le contraire à presque une grande partie de la population de la région du Salamat en ce moment précis.

Menacée déjà par un paludisme sévère qui n’a épargné aucune famille surtout dans la ville d’Am-Timan et ses environs, la population est en plus sous les eaux du Bahr-Azoum qui se sont débordées de leur lit, renforcées par celles des pluies diluviennes qui ne cessent de
s’abattre de manière continue dans toute la région. Depuis quelques jours la sous-préfecture de Mouraye et certains de ses villages comme Sihep, Alkouk, etc. sont inondés. Depuis la nuit du 15 août des villages autour de la ville et des quartiers périphériques comme
Alhoug-na, Ganatir, Goz-Mabilé sont sous les eaux et les populations victimes de cette catastrophe sont à leur triste sort, sans abris ni
nourriture et exposées aux intempéries et leur corolaire, vu déjà l’existence de la malaria. Même le centre urbain est touché par ces
inondations.

La nouvelle résidence du gouverneur, le stade omnisport, la maison d’arrêt, le nouveau marché moderne en chantier, et bien d’autres
édifices publics sont aussi entièrement sous les eaux. Les dégâts sont énormes, les cultures fluviales englouties, des maisons se sont
écroulées, des biens matériels, des animaux domestiques etc. emportés. Face à ces dégâts énormes, les autorités locales dépassées et ne disposant pas les moyens nécessaires immédiats pour se confronter à cette situation catastrophique qui pourrait avoir des graves
conséquences sur les victimes, lancent un appel à l’aide à l’endroit du gouvernement pour faire face à cette situation dangereuse.

Au moment où nous mettons en ligne, la situation s’empire de plus en plus. Juste après la résidence du Gouverneur avant d’arriver à Mabilé, les eaux ont déjà détruit la route au niveau de l’établissement coranique “Mabrouka”. Des pirogues sont opérationnelles depuis ce
matin pour passer les gens. Mabilé est déjà coupé de la ville depuis cet après-midi. Les sinistrés de l’établissement coranique “Mabrouka”
entre la résidence du Gouverneur et Mabilé avaient déjà quitté le lieu et sont logés dans l’école Ridana, une école primaire dans la ville.
Quant au fleuve Bahr-Azoum, il continu de faire sa montée malgré qu’une pluie diluvienne n’a pas encore tombée depuis hier soir jusqu’à
présent. En sortant d’Am-Timan, juste après le pont de Mabilé, il faut monter trois fois la pirogue pour poursuivre son trajet puisque la
route construite en latérite est détruite par les eaux.

La résidence du Gouverneur du Salamat complètement dans les eaux.

Source : mahamatabdelbanat.over-blog.com

Photo illustration: Inondations Koukou 2013 (UNHCR)

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :