Environnement : le RJDLT s’attaque aux déchets plastiques

Environnement : le RJDLT s’attaque aux déchets plastiques

Les déchets plastiques sont l’une des principales causes de la pollution du sol et des océans. Dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale de l’environnement, célébrée chaque 05 Juin, le Réseau des jeunes pour le développement du leadership au Tchad (RJDLT) a procédé à la sensibilisation et au ramassage des déchets ménagers dans la commune du 5e  arrondissement.

Cette activité citoyenne vise à sensibiliser les populations de la ville de N’Djamena en général, plus particulièrement les habitants de la commune visée sur les dangers de la pollution plastique qui nuit considérablement à leur cadre de vie. C’est conformément au thème retenu pour cette édition qui est « Combattre la pollution plastique ».

En effet, le Tchad à l’instar des autres pays du monde compte bien aussi participer à la marche du monde pour apporter sa pierre de construction pour un monde environnemental meilleur. C’est dans ce sens que,  « membres de l’équipe Environnement et Développement durable du RJDLT en partenariat avec les associations sœurs: YALI CHAD et Global shapers N’Djamena, avec l’appui institutionnel et l’accompagnement de la commune du 5e Arrondissement ont bien voulu manifester leur volonté de prendre part à la marche du monde dans le domaine de l’environnement », informe le coordonnateur du RJDLT.

Selon M Routouang Mohamed Ndonga Christian, cette action citoyenne et volontaire consiste à collecter les déchets plastiques dans quelques coins de la commune du 5e arrondissement de N’Djamena. Car, ces déchets sont l’une des principales causes de la pollution du sol et des océans. Selon une étude de NOAA, Plastic pollution, plus de 500 milliards de sacs en plastique sont utilisés chaque année dans le monde, 40% des emballages sont en plastique, 8% de la production du pétrole sert à fabriquer des plastiques, plus de 250 espèces animales ont ingéré des plastiques.

« Nous savons combien important est notre rôle, nous jeunes dans la construction d’une nation forte et surtout solidaire pour son bien-être. C’est pour quoi, le RJDLT et une communauté des jeunes conscients de leur participation dans le quotidien du Tchad ont bien voulu célébrer cette journée, non pas pour juste ramasser les déchets plastiques, mais aussi s’impliquer dans les activités citoyennes de la commune en sensibilisant la population au service », explique Routouang Mohamed Ndonga Christian. Pour lui, à travers cette campagne de sensibilisation, il sera véhiculé un message et une incitation à la prise de conscience et l’éveil du sens de responsabilité de tout un chacun dans ce combat.

Laisser un commentaire