Diaspora: l'ARTQ vous invite à une soirée concert avec Sultan le 18 mai à Montreal

affiche-sultan-18-mai-ledpub-final31

LO événementiel Inc en partenariat avec l’association des ressortissants tchadiens du Québec (ARTQ) annoncent, Sultan en concert triomphal à Montréal le samedi 18 mai.

On vous invite à venir nombreux à cet événement unique et sensationnel pour soutenir l’artiste tchadien qui lutte pour les enfants soldats et l’excision des filles.

Qui est l’artiste?

La trentaine bien sonnée, le rappeur d’origine Tchadienne, Sultan, fait partie des artistes qui se servent de leur micro pour dénoncer les tares de la société. Très engagé, l’homme est devenu aujourd’hui l’icône du rap tchadien et développe une potentialité incommensurable puis n’arrête de surprendre le public à travers ses recherches musicales et sa tenue sur scène. Toutes ces potentialités acquises résultent d’un long travail de recherche et d’un parcours de combattant. Il débute sa carrière en 1993 au sein du groupe « les Komplices » avant de créer « Arsenal Posse » en 1999 avec son acolyte pote Mastadoo. Lequel a fait long feu malgré qu’il soit bien apprécié par le public n’djamenois. Le possee se disloque et Sultan crée « Otentic ». Après avoir sorti deux albums au studio SAVE de Sarh avec l’aide de Fabrizio Colombo respectivement en 2000 « Sèches tes larmes » et 2002 « Dukhan » qui veut dire fumée en arabe local, le groupe quitte le Tchad en décembre 2003 pour s’installer au pays des hommes intègres, le Burkina Faso. La carrière internationale commence. Il enchaine de nombreuses prestations (festival Ouaga hiphop de 2004, Tribune Hip Hop…) et finit par enregistrer un 3éme album (Wakhit Tama qui signifie en arabe local il est temps) à ABAZON chez Smockey. Lequel a vu la participation du rappeur sénégalais Didier Awadi et du groupe Yeleen. Le groupe multiplie les concerts à Ouaga et au Tchad. Quelques années plus tard, Sultan décide de tenter une carrière solo. Il entre en studio grâce aux précieux soutiens de Fab (Fabrizio Colombo) et sort en août 2008 « IKUN » (ça va marcher en arabe) enregistré au studio GREEN STONE de Ouagadougou puis masterisé en Italie. Ce fut un coup de maître. Cet album lui a ouvert les portes de plusieurs festivals notamment “Gabao Hip-Hop” en juillet 2008 à Libreville, N’Djam Hip-Hop, N’djamVi…En novembre 2011, il sort en France « Porte 7 » qui a été dédicacée à N’Djamena en mars 2012. Ce titre qui suscite des interrogations et qui fait allusion à la porte 7 de la fonction publique où les dossiers des jeunes diplômés finissent leur course. Sensible au côté social, Sultan est l’initiateur du tout premier festival de Rap à N’Djamena en 2002 dénommé « Micro Love ». Malgré les difficultés que traversent les artistes tchadiens, il ne démord pas. C’est ainsi qu’il apporte toujours sa pierre pour l’évolution du mouvement hip-hop. C’est ce qui l’a poussé à lancer aujourd’hui « IKUN CULTURE », qui aide les artistes dans la production de leurs œuvres. À peine lancée, celle-ci commence à se faire remarquer de par les actions qui sont déjà posées à savoir la production de l’album de Ray’s Kim et le concert qui a eu lieu au centre Don Bosco de N’Djamena dont les bénéfices ont été reversés aux mômes de SOS VILLAGE ENFANTS.

RENDEZ-VOUS LE 18 MAI 2013.

HEURE: À partir de 19h PM

Où: Montréal

Adresse: CENTRE COMMUNAUTAIRE ET CULTUREL CHINOISE DE MONTRÉAL – 1088 Clark Street, bureau
Montréal Québec
H2Z 1K2

ADMISSION  —
Avant                           25$
À une semaine          25$
À la porte                    30$

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :