La Coton Tchad semble renaître de ses cendres

Le ministre l’Economie, du Commerce, et du Développement Touristique a fait la situation de la Coton Tchad, mardi dernier lors de son interpellation à l’Assemblée Nationale avec des chiffres à l’appui.

Dans le cadre du redressement de la Coton Tchad, qui avait eut lieu en décembre 2011, un solde négatif de 45 milliards francs CFA et des pertes cumulées à plus de 60 milliards CFA ont été relevés. L’Etat Tchadien a racheté les parts des autres actionnaires pour devenir actionnaire unique avec la prise en charge de ses emprunts de 80 milliards et un actif de 35 milliards. Elle projette un chiffre d’affaire de 6 milliards CFA TTC à la fin de cette année 2014.

La capacité d’égrenage est passée de 110 000 tonnes à 160 000 tonnes, celle de la production de coton graine est porté à 87 888 tonnes alors qu’elle n’était que de 82 199 tonnes en 2012-2013. L’huilerie-savonnerie est relancée et elle a atteint 27 802 tonnes en 2013.

Par ailleurs, la Cotontchad projette de renforcer ses matériels avec l’installation de nouvelles usines à Doba et Gounougaya, afin de faciliter le transport du coton de kyabé. Dans cette même lancée, une usine d’emballage d’huile est en vue avec les Sud-Coréens. Toute fois, le ministre a précisé que la Société de Textile du Tchad sera prioritaire dans la livraison du coton tchadien. La question de la situation des coton-culteurs soulevée par les députés a reçu des arguments convaincants de la part du ministre à cet effet, en les rassurant que le gouvernement veille à la sauvegarde de leurs intérêts.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :