Colonie des enfants : « Profiter des vacances pour renforcer l’éducation des enfants »

Colonie des enfants : « Profiter des vacances pour renforcer l’éducation des enfants »

Comment passer des vacances bonnes et intelligentes ? Telle est la question qui préoccupe certains élèves et parents pendant cette période de grandes vacances. Depuis 4 ans, pour apporter une réponse à cette question, Nerolel Ndoubadoum Constance, appelée affectueusement « maman constance » par les enfants et les parents, a initié un projet pour favoriser l’épanouissement et le développement intellectuel des enfants.

L’initiative de Nerolel Constance a pour but de permettre aux enfants de passer des vacances joyeuses et intelligentes. C’est un projet qui vise principalement les enfants en âge scolaire, c’est-à dire les enfants âgés de 3 à 14 ans.

Pour chaque édition, un thème est retenu et le thème de l’édition 2018 est : « Education et épanouissement ».Compléter les acquis scolaires et l’éducation de base des enfants, tels sont les buts visés par ce projet initié par  ‶maman Constance″. « On essaie de booster ensemble ce que les autres ont déjà fait, c’est-à-dire les parents et les enseignants », explique-t-elle.

Pendant cette colonie de vacances, les enfants  étudient certaines disciplines scolaires comme l’anglais et l’informatique. En plus de ces deux 2 disciplines, le tissage, la cuisine, la musique, l’initiation au journalisme et bien d’autres domaines sont enseignés aux enfants. Naturellement, comme dans tous projets les difficultés ne maquent, le projet de Nerolel Constance fait également face à d’énormes difficultés, notamment d’ordre financier. Mais, « par la grâce de Dieu ça va aller », se console-t-elle. Pour la sécurité des enfants, les badges sont conçus pour les visiteurs et les enfants, car « là où il y a les enfants il y a le danger », souligne-t-elle. A la fin de la colonie, les prix seront remis aux enfants les plus disciplinés et les plus intelligents.

Dans le futur, Nerolol Ndoubadoum Constance souhaite avoir un local approprié pour accueillir les enfants, acheter un bus pour favoriser le déplacement de ces derniers, avoir un centre de jeu des enfants. « Ce n’est pas facile mais j’espère qu’on va y arriver », affirme-t-elle avant de conclure que, un enfant bien éduqué, est une très bonne future génération (…) j’encourage tous les entrepreneurs qui ont des idées de foncer, ne pas attendre l’aide d’une autre personne pour commencer.»

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :