Les avocats de l'ancien président tchadien décident de boycotter son procès

DAKAR, 4 juillet (Xinhua) — Les avocats de l’ ex-président tchadien Hissène Habré, inculpé à Dakar pour “crimes contre l’ humanité, crimes de guerre et de torture”, ont décidé de boycotter son procès prévu devant le tribunal spécial de Dakar, rapporte la presse locale.

Au cours d’ une conférence de presse tenue mercredi, les conseillers de Habré ont décidé de se mettre en retrait de la procédure enclenchée, estimant que “le tribunal spécial a déjà signé l’ arrêt de la condamnation de leur client”.

Cité par le journal Sud, l’avocat français François Serres, a précisé que le boycott du procès “est une décision du président Habré qui considère que la procédure menée par les Chambres africaines extraordinaires est inéquitable”.

L’ ex-président tchadien Hissène Habré qui vit en exil au Sénégal depuis sa chute en 1970 après huit ans de pouvoir, a été inculpé et placé sous mandat de dépôt mardi par le juge d’ instruction du tribunal spécial de Dakar.

Le Sénégal, qui avait reçu le mandat de l’ Union africaine pour juger Hissène Habré, a dû créer pour ce faire, au début de l’ année, des chambres africaines extraordinaires au sein de ses juridictions. Ces chambres sont composées de juges sénégalais et d’ autres nationalités africaines.

Selon des informations parues dans la presse, la procédure dont le coût est estimé à plus de quatre milliards de francs CFA, est prévu pour durer 27 mois. Une centaine de victimes et de témoins seront entendus par le juge d’ instruction au Tchad.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :