Attentats Tchad : bilan provisoire au moins 25 morts

N’DJAMENA, 15 juin (Xinhua) — Deux fortes explosions ont eu lieu lundi en milieu de matinée devant le commissariat central et à l’Ecole nationale de police, dans la capitale tchadienne N’Djamena.

Selon des sources policières et hospitalières, il y aurait au moins 25 morts et des dizaines de blessés sur les deux sites ciblés.

L’explosion survenue au commissariat central, situé à quelques mètres du Palais Rose, le palais présidentiel et de l’ambassade de France au Tchad, aurait été perpétrée par un homme à bord d’une moto.

L’Ecole nationale de police, où le second attentat a été mené, est à quelques encablures du siège du Conseil constitutionnel et de l’hôpital de l’Amitié Tchad-Chine.

Les entrées et les rues menant à ces deux endroits ont été aussitôt barricadées par l’armée.

C’est la première fois que la capitale tchadienne a été touchée par de telles attaques terroristes. Si les auteurs de ce double attentat ne sont pas encore formellement identifiés, à N’Djamena, nombreux sont ceux qui estiment que c’est l’oeuvre de la secte terroriste nigériane Boko Haram.

Le Tchad a engagé, depuis février 2015, des troupes dans la lutte contre Boko Haram que mènent les pays voisins du Nigeria.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :