Les 223 lycéennes nigérianes enlevées par Boko Haram ne se trouvent pas au Tchad selon Hassan Sylla

N’DJAMENA, 7 mai (Xinhua) — Le gouvernement tchadien est “surpris” par les informations selon lesquelles les 223 adolescentes enlevées par Boko Haram seraient transférées vers le Tchad, selon une mise au point faite mardi soir par le ministre tchadien de la Communication, Hassan Sylla Bakari.

Ces 223 jeunes lycéennes avaient été enlevées à la mi-avril dans le nord-est du Nigeria par la secte islamiste Boko Haram. Elles seront traitées en “esclaves”, “vendues” et “mariées” de force, a déclaré le chef du groupe islamiste dans une vidéo publiée lundi.

Ces derniers jours, des informations circulent sur le possible transfert des jeunes filles au Tchad et au Cameroun voisins. M. Sylla Bakari a jugé ces informations “sans fondement”, affirmant que “le Tchad, soucieux de vivre dans la paix et la quiétude, ne saurait être un sanctuaire de terroristes”.

Le ministre tchadien a par ailleurs indiqué que des dispositions sont prises pour assurer la sécurité des frontières du Tchad avec tous les pays voisins.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :