mardi 25 janvier 2022

Voici les doléances du Centre d’éducation et de formation pour déficients visuels et voyants aux autorités, partenaires et médias

Le Centre d’éducation et de formation pour déficients visuels et voyants ( Cefodev) a reçu le 4 décembre, un don du président de transition. Occasion pour les responsables du centre de demander aux autorités, partenaires et médias de continuer à les aider pour faciliter leur insertion socio-professionnelle.

Aux autorités :

-aider le Cefodev à étendre ses activités scolaires et de formation en créant des centres de formation dans d’autres provinces du pays;

-doter le centre d’un bus de transport pour les activités scolaires et les campagnes de sensibilisation des personnes handicapées;

-octroyer une subvention annuelle aux écoles spécialisées afin de leur permettre de bien mener leurs activités ;

-former et accompagner le projet des personnes handicapées à travers l’Office national pour la promotion de l’emploi (Onape) ;

-accorder des bourses d’études aux formateurs ;

-créer un poste de conseiller à la présidence chargé des personnes handicapées ;

-accorder un quota aux personnes handicapées dans les nominations ;

-octroyer un terrain au Cefodev pour ses activités et l’hébergement de ses pensionnaires;

Lire aussi :Le président de la transition fait un don au Centre d’éducation et de formation pour déficients visuels et voyants

Aux partenaires :

-financer les projets du Cefodev ;

-inclure le volet handicap dans tous leurs programmes ;

– encadrer et accompagner les personnes handicapées dans la mise en œuvre de leurs projets et programmes.

Médias :

-créer des espaces dédiés aux personnes handicapées ;

-faire un large écho des questions du handicap.

Laisser un commentaire

économie

Politique : l’URT prend pied dans le 4e arrondissement de N’Djamena

L’Union pour la refondation du Tchad (URT) continue son implantation dans la capitale tchadienne. Ce mardi 25 janvier, c’est dans le 4e arrondissement que...

Podcast : « Aujourd’hui, au Tchad, les journalistes sont traités comme des moins que rien… », Abderaman Koulamallah

PODCAST - « Aujourd’hui, au Tchad, les journalistes sont traités comme des moins que rien… », déclaration du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Abderaman...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
612 votes · 613 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité