Tchad : obligation de désinfecter les minibus et taxis

0
19

Le Ministère des Infrastructures et des Transports a publié ce vendredi 15 janvier 2021 un arrêté n°004 fixant les modalités d’application du décret n°007 relatif à la prorogation du confinement de la ville de N’Djamena et l’allégement des mesures restrictives.

Selon l’arrêté, en son article 1, il est autorisé la réouverture des activités de transport public urbain des personnes dans la ville de N’Djamena de 05 heures du matin à 20 heures jusqu’à nouvel ordre et ce dans le strict respect des mesures obligatoires ci-après :

  • Le nettoyage des véhicules concernés avec des désinfectants avant l’embarquement des passagers ;
  • Le lavage des mains avec du savon et l’utilisation des solutions hydro alcooliques par les passagers ;
  • Le respect du nombre de places assises prévues dans la carte grise du véhicule ;
  • Le port des masques.

Relire aussi:Chauffeurs des minibus : ils font respecter les mesures barrières à leurs clients au prix de leur vie

L’arrêté interdit en outre formellement le transport de plus de deux personnes sur une mototaxi ou moto à usage personnel. De même, les véhicules à usage personnel ne doivent, en aucun cas, transporter plus de quatre personne à bord, y compris le conducteur.

Conformément au décret no007, l’arrêté rappelle que le transport interurbain de personnes à destination de N’Djamena et de N’Djamena en direction des différentes villes du pays, est interdit au-delà des limites périphériques  ci-après :

  • N’Djamena-Koura à l’Est ;
  • Mara à l’Ouest ;
  • Koundoul au Sud ;
  • Et Djarmaya au Nord.

Relire aussi: Confinement: les transporteurs interurbains demandent au gouvernement de revoir sa copie

Ne sont autorisés que les déplacements en cas des missions dûment autorisées, précise le document.

Ousmane Diarra

Leave a Reply