Tchad : les cas d’assassinat des enseignants se multiplient

0
1241
Les deux enseignants tués en mars dernier à N'Djamena

Un enseignant a été mortellement poignardé par un élève ce 10 novembre. Au courant de 9 dernières années, quatre enseignants ont été tués à N’Djamena.

Ce 10 novembre, un enseignant a été tué. Il s’agit de Ismail Koulbo. Il a été poignardé par un élève au sein de l’établissement dénommé Groupe scolaire Toumaï. Selon les témoignages, c’est à la suite d’un malentendu au sujet du règlement intérieur de l’établissement. Il a rendu l’âme pendant son transfert à l’hôpital.

Le 23 mars 2021, deux enseignants ont été tués. Wantamo Solbel et Wilba Djilvankissam, tous deux enseignants à l’école Notre Dame de la Paix de Béguinage ont reçu de balles. Ils ont rendu l’âme sur le lieu de l’incident. Selon les témoignages, un agent de la garde nomade a tiré sur des présumés voleurs de moto. La balle aurait pris une autre direction fauchant les deux enseignants qui se trouvaient devant les locaux de la Section nationale des recherches judiciaires (SNRJ) et du Peloton spécial d’intervention de la Gendarmerie ( PSIG). Après constat, les corps ont été déposés à la morgue de l’hôpital général de référence nationale.

En 2013, des individus non identifiés ont agressé un enseignant : Nomaye Madana. Le directeur du Centre national de Curricula a vu son véhicule emporté avant d’être tué. L’incident a eu lieu au quartier Dembé, dans le 7é arrondissement.

Outre les cas d’assassinat, les agressions et menaces sur les enseignants sont récurrentes.

Laisser un commentaire