jeudi 23 septembre 2021

Tchad : le ministre de l’Elevage inaugure le marché à bétail d’Oyo dans le Guéra

Le ministre de l’Elevage et des Productions animales a procédé, ce jeudi 2 septembre à la cérémonie de remise des clés du marché à bétail d’Oyo, aux éleveurs de la province du Guéra. Que faut-il savoir de ce marché ?

Le marché de bétail d’Oyo que le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Abderahim Awat Ateib a inauguré ce jeudi, est un marché moderne construit avec l’appui financier de la Banque mondiale, à travers le PRAPS (Projet Régional d’Appui au Pastoralisme dans le Sahel). Selon Abderahim Awat Ateib, ce marché “permettant non seulement de booster l’économie du pays, mais aussi et surtout de développer la résilience des pasteurs et des agro-pasteurs en augmentant leurs revenus”. C’est pourquoi, il a passé plus de 15mn a prodiguer des conseils en arabe tchadien, aux éleveurs venus pour la circonstance.

Ce marché fait partie des 12 marchés à bétail construits par le PRAPS dans 12 provinces du pays, à hauteur de 3 639 450 946 F FCFA. Celui d’Oyo dont la cérémonie de remise des clés est faite ce 2 septembre 2021 est construit sur un périmètre de 200m x180m en maçonnerie et en fer de 2m de hauteur.
Il est constitué de:
-un bâtiment administratif de 05 bureaux
-01 parc de stockage des animaux vendus compartimentés en 03 parties pour les camelins, bovins, ovins et caprins ;
-04 hangars de repos dont 02 pour les hommes et 02 pour les femmes ;
-02 hangars de restauration dont 01 pour les hommes et 01 pour les femmes ;
-01 hangar des vendeurs de crédit ;
-01 local gardien ;
-02 latrines à 03 compartiments pour les hommes ;
-02 latrines 02 compartiments pour les femmes ;
-01 magasin de stockage des aliments bétail et produits céréaliers ;
-01 pharmacie vétérinaire ;
-01 incinérateur des déchets solides ;
-01 point d’eau avec ses annexes (château métallique de 20 m3, 03 abreuvoirs et 02 bornes fontaines).

Une vue des participants à la cérémonie

Pour une gestion efficiente, un comité de gestion est mis en place. Ce comité est chargé de la bonne gestion du marché et de l’entretien des ouvrages, ainsi que de l’animation. Mais, pour que ces derniers soient plus efficaces, “Le PRAPS envisage de renforcer les capacités des membres du comité pour leur permettre de mieux assurer leur responsabilité”, déclare le coordinateur de PRAPS, Elhadj Bineye Emma Saleh.

Conscient de nombre de problèmes de l’élevage que ce marché pourrait aider à résoudre, le gouverneur de la province du Guéra, Sougour Mahamat Galma, demande aux autorités administratives, sécuritaires, communales, éleveurs et opérateurs économiques d’en prendre soin afin de le rendre bénéfique à chaque couche sociale pour l’amélioration des conditions des vies.

Laisser un commentaire

économie

Tchad : l’opposant historique Yorongar Ngarlejy compte démissionner de la direction de son parti

Le leader du parti Fédération, action pour la République/Parti Fédération (FAR/PF), Yorongar Ngarlejy en a marre. Dans une interview qu'il nous a accordée, il...

Kanem : le difficile accès à l’eau potable à Mao

Les habitants de Mao, chef-lieu de la province du Kanem accèdent difficilement à l’eau potable. Les habitants de la "ville blanche" renseignent que l’unique...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 4

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
417 votes · 418 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité