Société : le REASPET présente un rapport sur la situation peu reluisante des enfants au Tchad

0
263

Le Réseau des associations pour la protection des droits des enfants au Tchad (REASPET) a présenté son rapport de 2021, sur la situation des enfants, ce mercredi, 19 janvier 2022. Ce rapport est intitulé « Enfant terrifié et victime des bavures des hommes ».

C’est un rapport de 22 pages que le Réseau des associations pour la protection des droits des enfants au Tchad (REASPET) a présenté aux journalistes et responsables des organisations de défense des droits des enfants du Tchad, ce mercredi. Ce rapport s’intéresse à la situation de l’enfant dans divers domaines de la vie.

En ce moment de trouble « post transitoire », le REASPET dit enregistrer plusieurs cas de violations des droits de l’enfant. Il s’agit des enfants victimes de balles perdues, victimes des arrestations, des enfants évanouis sous les effets des gaz lacrymogène, des enfants déplacés d’un quartier à un autre à cause de l’insécurité et bien d’autres.

Lire aussi : Moundou : la situation des enfants de la rue est préoccupante alerte Tarayam Alladoum

Mais sur le plan social, « la mendicité infantile, le viol des enfants, le mariage des enfants, le trafic des enfants, le refus d’envoyer les filles à l’école… » demeurent selon le REASPET, les cas de violations des droits des enfants les plus récurrents au pays, « sans oublier la situation des enfants réfugiés venus du Cameroun ».

Le REASPET regrette en outre que dans certaines écoles publiques de la capitale et des provinces, les table-bancs soient en nombre insuffisant et les latrines inexistantes. Ce qui ne permet pas aux enfants de suivre normalement les cours.

Face à ce triste tableau, le Réseau des associations pour la protection des droits des enfants au Tchad appelle les citoyens et le gouvernement à suivre le courant de la civilisation moderne à l’ère du 21eme siècle afin de créer un Tchad sans violence pour le bien-être des enfants.

Lire aussi : Tchad: le REASPET dresse un tableau sombre de la situation des enfants en 2020

Laisser un commentaire