Près de 2000 Soudanais trouvent refuge au Tchad après des affrontements dans le Darfour

0
15

Lors d’une conférence de presse ce 13 avril à Genève, le porte-parole du Haut commissariat des Nations unies pour les refugiés (HCR), Babar Baloch, a annoncé l’arrivée de nouveaux refugiés soudanais au Tchad à la suite des affrontements à l’ouest de ce pays limitrophe.  

Ils sont exactement 1860 à traverser la frontière la semaine dernière pour se retrouver dans le Ouaddaï, à l’Est du Tchad. Selon le HCR, ces Soudanais ont fui leur pays à la suite de récents affrontements intercommunautaires à  El Geneina (une ville située à 20 kilomètres de la frontière), dans la région du Darfour Occidental. Des affrontements qui ont fait 144 morts et 230 blessés, précise le porte-parole du HCR, Babar Baloch.  

Le porte-parole de l’organisation onusienne indique que ces refugiés, majoritairement des femmes, enfants et personnes âgées, sont arrivés près de la ville d’Adré, dans la province du Ouaddaï, et se trouve actuellement à 200 mètres seulement de la frontière.

« Les refugiés arrivés au Tchad témoignent de la destruction de leurs maisons et de leurs possessions, et d’attaques ciblées contre des sites de déplacés. Certains de ces nouveaux arrivants avaient déjà été déplacés à plusieurs reprises par de précédents affrontements survenus l’année dernière et en janvier 2021 », déclare Babar Baloch.

Le HCR qui annonce avoir rapidement « fait le nécessaire » pour les accueillir souligne toutefois qu’ils vivent dans des conditions désastreuses. « Les familles déplacées vivent en plein air ou ont trouvé abri à l’ombre sous des arbres ou dans des abris de fortune. Elles n’ont quasiment aucune protection contre les éléments dans une région où la température peut atteindre 40 degrés Celsius durant la journée. Les besoins en nourriture et en eau sont également pressants », alerte-t-il en soulignant que la priorité est de relocaliser les refugiés dans un endroit plus sûr où ils peuvent bénéficier d’une assistance vitale et de l’accès aux soins de santé, et où des mesures de quarantaine contre le Covid-19 peuvent être mises en œuvre.

Le HCR qui note que la province du Ouaddaï accueille déjà 145 000 refugiés soudanais, indique s’attendre à ce que l’afflux se poursuive si « la sécurité n’est pas rapidement rétablie au Darfour ».  

Leave a Reply