Plus de 4 000 ressortissants tchadiens et centrafricains trouvent refuge à Sido

0
12

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM), dans un rapport publié ce 15 avril 2021, indique avoir enregistré des mouvements de déplacés forcés de 4 122 personnes de nationalité tchadienne et centrafricaine vers le Moyen-Chari. C’est à la suite des affrontements armés survenus dans la ville de Kaga-Bandoro en République centrafricaine.

Selon cette agence onusienne en charge des migrations, parmi ceux qui  ont traversé la frontière pour se réfugier dans la ville de Sido, département de la Grande Sido, Province du Moyen-Chari, figurent aussi un nombre important de personnes de nationalité centrafricaine.

L’OIM, informe qu’à la date de la publication de ce rapport, ces mouvements de déplacement forcé continuaient. Des collectes de données seront mises en œuvre régulièrement pour obtenir des informations à jour et plus approfondies, informe-t-elle. « Les nationalités évoquées sont celles déclarées par les personnes déplacées. Elles n’ont pas été confirmées à travers des vérifications de documents d’identité »,  a mentionné le rapport  

Leave a Reply