N’Djamena : le maire Ali Haroun continue son opération de déguerpissement de commerces illégaux

0
325

Après le délogement des stations de taxis et les commerces illégaux du marché à mil le lundi 10 janvier, le maire de la ville de N’Djamena, Ali Haroun s’est attaqué ce mercredi aux containers illégalement installés à l’espace Fest’africa et les commerces du marché de poisson de Chagoua.

Toujours dans l’objectif de désengorger la ville et de rendre fluide la circulation dans la ville de N’Djamena, le maire de la ville, accompagné des maires des dix communes de N’Djamena a procédé ce matin au déguerpissement des containers installés anarchiquement à l’espace Fest’africa. Une dizaine de containers et quelques tentes des compagnies téléphoniques Airtel et Moov Africa déguerpis. Puis les cafétérias, salles de jeux et boutiques longeant les murs du marché de poisson de Chagoua sont à leur tour rasés.

Lire aussi : N’Djamena : le maire Ali Haroun donne 48 heures aux structures commerciales qui ne respectent pas les normes de se conformer

Cette opération de déguerpissement est lancée après près d’un mois de campagne d’information et de sensibilisation à l’attention des commerçants. ” Nous avons eu à faire des communiqués radiodiffusés. Nous avons également eu à faire une campagne de proximité avec tous les maires des 10 arrondissements à l’endroit de nos concitoyens qui ont construit, qui ont déposé des containers sur la voie publique. Nous leur avons donner un délai, jour pour jour cela fait un mois“, informe le maire

Les détenteurs de ces containers restent pantois. Car, ils disposent des autorisations d’installation délivrées par les maires des communes d’arrondissement. Le maire Ali Haroun a fait comprendre que “ce sont des autorisations provisoires. Qui dit provisoire c’est qu’il y a un délai et aujourd’hui le moment est venu pour qu’ils dégagent“, martèle-t-il. Le maire promet que cette opération va continuer sur l’ensemble des dix arrondissements. Il invite par conséquent ceux qui obstruent les artères à les libérer immédiatement.

Le maire appelle ses concitoyens à la compréhension et à la collaboration. “Ce que nous faisons c’est pour la sécurité des biens et des personnes. Les conducteurs peuvent rater le volant ou le virage et causer des accidents. C’est comme ça que nous allons sécuriser les piétons, les gens qui vont à moto sinon c’est un embouteillage total“.

.

Lire aussi : N’Djamena: le maire Ali Haroun déguerpit les commerces illégaux

Laisser un commentaire