mercredi 26 janvier 2022

Mandoul : le sous-préfet de Bekamba blessé par balles par des malfrats et transféré à N’Djaména

Le sous-préfet de la localité de Bekamba, dans le département de Bedjondo, province du Mandoul, a été gravement blessé par des coupeurs de route le 23 septembre dernier. Il a reçu plusieurs balles et est traité en ce moment à N’Djamena.

Les faits se sont déroulés au petit matin du jeudi, 23 septembre, dans une localité située non loin de la sous-préfecture de Bekamba.

Le sous-préfet de Bekamba, Saleh Moussa, a été informé, vers 6h du matin, qu’un groupe de coupeurs de route a attaqué une localité et dépouillé la population de leurs biens. Ils faisaient chemin vers sa sous-préfecture.  

Aussitôt, il dépêche le commandant de brigade pour stopper ces bandits. Après quelques instants, le sous-préfet décide de porter secours aux forces de l’ordre. En cours de route, il se trouve nez à nez avec ces présumés coupeurs de route, qui avaient pris un chemin détourné.

Sila : une personne tuée par des coupeurs de route

Le sous-préfet, n’étant accompagné que d’un seul élément civil, a essuyé des tirs à bout portant de ces bandits ( quatre) qui avaient utilisé deux motos pour ensuite s’enfuir. Deux balles ont atteint le sous-préfet. L’une a bousillé son avant-bras et l’autre a transpercé son abdomen évitant de justesse les reins. Évacué d’urgence à N’Djamena et après 25 jours de soins intensifs, le pire a été évité. Bien qu’aujourd’hui son pronostic vital n’est pas engagé, il subit d’énormes souffrances aussi bien physiques que psychologiques dont les séquelles le marqueront vraissemblablement à vie.

L’avant-bras du sous-préfet atteint par balle

Le phénomène du banditisme rural causé par des coupeurs de route et d’autres malfrats de tout bord prend de plus en plus d’ampleur sur l’ensemble du territoire national mettant ainsi en mal la sécurité, la stabilité et la paix sociale des populations. Une vigilance accrue des forces de l’ordre permettrait d’endiguer ce mal.

Pour tout soutien au sous-préfet, veuillez contacter les numéros suivants :

66 02 61 11 ou 98 00 00 98

Tchad: la police démantèle un réseau de coupeurs de routes

Laisser un commentaire

économie

Tchad : le porte-parole du groupe rebelle FACT est de retour à N’Djamena

Kingabé Ogouzeimi de Tapol, porte-parole du groupe rebelle Front pour l'alternance et la concorde au Tchad (Fact) est rentré sur N'Djamena ce mercredi 26...

Politique : l’URT prend pied dans le 4e arrondissement de N’Djamena

L’Union pour la refondation du Tchad (URT) continue son implantation dans la capitale tchadienne. Ce mardi 25 janvier, c’est dans le 4e arrondissement que...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
612 votes · 613 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité