dimanche 27 novembre 2022

Le lycée d’Habbena rouvre ses portes mais les élèves exigent la libération de leurs camarades interpellés

Après 72 heures de fermeture, le lycée d’Habbena reprend les activités ce 31 janvier. Mais les élèves exigent la libération de leurs camarades arrêtés avant la reprise.

Le portail principal est ouvert. A la première heure de ce lundi, le calme règne au lycée d’Habbena. Quelques élèves habillés en tenue ressortent. Le lycée d’enseignement général et secondaire d’Habbena a rouvert ses portes ce 31 janvier. Cela après 72 heures de fermeture suite à l’incident qui a occasionné la mort d’une élève.

Dans la cours, quelques enseignants se sont présentés pour la reprise des cours.  Du côté des élèves, la décision n’a pas été bien accueillie. Ils sont encore sous le choc. Certains se sont mobilisés en cotisant de l’argent afin d’assister la famille de leur camarade disparue. D’autres indiquent être en colère parce que certains de leurs camarades auraient été gardés au commissariat suite à la manifestation du 27 janvier. ’’Le proviseur nous a dit que la porte est ouverte pour qu’on fasse cours. Après ce message, nous avons dit que tant que nos camarades qui sont en prison ne sont pas sortis, il n’y aura pas cours’’, explique l’un des contestataires.

Du côté de l’administration, cette information est fausse. ’’En tant que proviseur, les élèves qui sont arrêtés sont en quelque sorte mes enfants. Je suis de bout à bout l’affaire ensemble avec les chefs hiérarchiques. Tous les élèves sont libérés sauf un seul, qui est sans tenue qu’on l’a retenu juste pour un temps. D’ailleurs il sera relâché, il y n’a aucun problème’’, a indiqué le proviseur Agdy Bandja Appolo.

Les enseignants scientifiques disponibles

Au sujet du manque des enseignants scientifiques qui a été le mobile de la protestation, des élèves ont indiqué qu’aucune notification ne leur a été faite. ’’A peine entrés en salle, nous étions sorti. On ne sait pas s’ils ont trouvé les enseignants ou pas’’.

L’administration, elle déclare que les enseignants sont disponibles pour la reprise. ’’Il y a déjà des enseignants. Ils avaient fait la grève au moment où des enseignants devraient être là. Ils sont disponibles pour faire cours’’, rassure le proviseur.

Pour rappel, le 27 janvier des élèves du lycée d’Abena ont protesté contre le silence du gouvernement vis-à- vis de la grève des enseignants scientifiques. Une élève de la classe de première littéraire a trouvé la mort suite à la manifestation. L’Administration a, de son cotés suspendu les cours le 28 janvier jusqu’à nouvel ordre.  

   

Laisser un commentaire

économie

Laï, une vieille ville économiquement paralysée

L'une des premières villes du Tchad, Laï est toujours à la traine, en termes de développement économique.Voici quelques facteurs qui limitent sa croissance. Laï, c’est...

Les victimes de Hissein Habré réfléchissent sur les modalités de réparation et de réconciliation

La cellule du réseau des associations de droits de l'Homme (ADH) du Tchad des victimes de Hissein Habré est en assemblée générale extraordinaire ce...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1030 votes · 1031 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité