La CACHD demande au CMT d’ouvrir une enquête sur l’incident de Faya

0
478


Par un communiqué de presse, la Coordination des Associations Civiles, Humanitaires et des Droits de l’Homme (CACHD), condamne la répression du 17 novembre 2021 des manifestants pacifiques à Faya dans la Province du Borkou ayant occasionné un mort et un blessé.


Le communiqué précise que le vivre ensemble continue d’être impacté négativement par les agissements “relevant d’un autre âge de nos forces de l’ordre”. La Coordination des Associations Civiles, Humanitaires et des Droits de l’Homme (CACHD), tient à condamner “l’usage excessif” des armes à feu par les forces de l’ordre, pourtant interdit par les lois de la République.


La CACHD demande par conséquent au Conseil militaire de transition (CMT) d’ouvrir une enquête impartiale pour que toute la lumière soit faite sur “cet incident malheureux”. La plateforme appelle la population à faire preuve de retenue.

Laisser un commentaire