Les cours pour l’année scolaire 2022-2023 ont déjà pris fin. Un tour dans la ville de Sarh nous permet de voir que des élèves envahissent les bars et les abords des rues avec des marchandises, question de bien gérer les vacances.

A peine les vacances commencées, bon nombre d’élèves se lancent dans les petits commerces pour pouvoir préparer la prochaine rentrée scolaire ou se trouver une occupation durant cette période. La vente des bassines, des cigarettes, des colas, des concombres et bien d’autres sont les activités génératrices des revenus qu’exercent des élèves en cette période des vacances. Certains exercent ces activités dans le but de s’occuper parce qu’ils s’ennuient, d’autres par contre le font pour se faire un peu d’argent afin de préparer la rentrée prochaine.

Ces élèves, fraîchement en vacances, se débrouillent ainsi pour aider leurs parents. Beaucoup de ces vacanciers sont des orphelins. C’est le cas du petit Radoumadji. « J’ai perdu mes parents très tôt et depuis lors en période des vacances je me lance dans le petit commerce. Je vends des habits, des seaux, des ceintures, des parfums afin de pouvoir subvenir à mes besoins. Comme je suis l’aîné de la famille, j’ai deux petits frères. Eux aussi font du commerce. Ma petite grille de la patate et mon frère vend des cigarettes et des colas. C’est avec le peu que nous trouvons que nous arrivons à payer nos fournitures scolaires et le reste mon oncle s’en occupe », explique-t-il.

Pour Yvette, étudiante en 2e année de Géographie à l’Université de Sarh, elle vend plutôt des habits communément appelé gondja. « Au début lorsque je me suis lancée dans cette vente des habits, ce n’était pas facile pour moi, mes amis se moquaient de moi et le marché était un peu dur. Maintenant j’ai pris goût et je suis devenu une rodée dans ces affaires. Je remercie Dieu car avec ce petit commerce j’arrive à me prendre en charge et préparer la rentrée de mes petits frères qui sont de l’autre côté de la Tandjilé ».

Grâce à ces différentes activités, ces élèves commerçants parviennent à préparer au mieux la prochaine rentrée scolaire et académique. Ils ne perdent pas une seule seconde dès qu’ils sont en vacances.