L’association Kirikkale merhamet pour l’éducation islamique et l’aide humanitaire, en partenariat avec l’agence turque de coopération et de coordination (TIKA), a fait un don de 100 tricycles aux personnes handicapées.

La cérémonie de cette donation a été organisée le vendredi 3 décembre au ministère de la Femme. Le président de l’association Kirikkale merhamet pour l’éducation islamique et l’aide humanitaire, Mustafa Sadig, a d’abord relevé que des efforts ont été faits par les Nations-Unies pour favoriser la participation pleine et égale des personnes handicapées à la vie sociale. “C’est dans ce contexte que la journée du 3 décembre a été déclarée Journée internationale des personnes handicapées” afin d’attirer l’attention sur les problèmes des personnes handicapées et de mieux connaitre leur situation”, a-t-il rappelé.

« Les personnes handicapées ont le droit de vivre comme tout le monde. Nous sommes ici avec l’agence TIKA faire le don des tricycles aux personnes handicapées au Tchad pour faciliter leur mobilité afin de vaquer à leurs activités librement », appuie-t-il.

Le coordinateur du programme TIKA Melih Mucahid Ates affirme que depuis 2019, son organisation a fait un don de 250 tricycles aux personnes handicapées et a soutenu plus de 1 000 personnes handicapées au Tchad. Ceci pour contribuer à leur insertion dans le milieu actif et leur intégration dans la société. « Je voudrais vous informer que nous avons décidé cette année d’envoyer 50 tricycles aux personnes handicapées de Koumra dans la province du Mandoul », assure le coordonnateur.

« Tous les hommes naissent libres et égaux » peut-on lire dans la DUDH. « Certaines naissent avec des handicaps, d’autres se confrontent au cours de leur existence. Néanmoins, nous sommes tous égaux », précise la directrice générale du ministère de la Femme, de la Famille et de la Petite enfance, Bekouloum Debat Mbaitoloum.

« Le Tchad apprécie la relation de partenariat avec la République sœur de Turquie. Nous avons suivi avec beaucoup d’attention les réalisations faites en faveur des personnes vivant avec un handicap au Tchad. Nous ne pouvons qu’exprimer la reconnaissance du gouvernement », remercie-t-elle.