Le gouvernement et Wakit Tamma ne se sont pas entendus sur l’itinéraire de la marche prévue ce 2 octobre. Ce qui a poussé la police à réprimer les manifestants. Pour le directeur de publication du journal N’Djamena Hebdo, Florent Nadjidoumdé, ’’le gouvernement ne doit pas imposer l’itinéraire’’.

Wakit Tamma a déclaré lors d’un point de presse qu’il marchera du rond-point double voie au stade Idriss Mahamat Ouya. Un itinéraire qui n’a pas été accepté par le gouvernement. Il a imposé un autre itinéraire allant du rond-point Hamama au palais du 15 janvier. Pourquoi le gouvernement et Wakit Tamma  ne se sont pas entendus sur l’itinéraire de la marche de ce jour? ’’C’est peut-être que le gouvernement veut maîtriser la marche, c’est pourquoi il a imposé cet itinéraire’’, indique le directeur du journal N’Djamena Hebdo, Florent Nadjidoumdé.

Pour lui, si la marche a été autorisée, le gouvernement ne doit pas imposer l’itinéraire. ’’ On devrait les laisser choisir là où ils veulent exprimer leur ras-le bol. Maintenant le gouvernement doit déployer ses moyens pour encadrer normalement la marche, pour que les brebis galeuses ne puissent pas déborder’’.

Le leader du parti les Transformateurs, Succès Masra lui aussi évoque le comportement du gouvernement qui refuse que le monde sache ce qui se passe. ’’Ils ne veulent pas que le monde entier connaisse le nombre des gens qui ne veulent pas de ce qui est en train de leur être imposé. Donc la meilleure manière de ne pas donner à voir au monde c’est de chercher à étouffer dans l’œuf’’, a-t-il indiqué.