samedi 25 septembre 2021

Tchad : 120 cadres des forces de sécurité formés en protection des migrants vulnérables et la lutte contre la traite des personnes

Le centre de formation continue des cadres de la sécurité intérieure de Koundoul a abrité depuis le 16 juin, une formation axée sur la protection des migrants vulnérables et contre la traite des personnes au Tchad. C’est un atelier initié par l’Organisation internationale pour les migrations à l’intention des cadres des forces de l’ordre et de sécurité.

A travers  son programme régional de développement et de protection, l’agence onusienne en charge des migrations a procédé au renforcement des capacités des cadres des forces de l’ordre et de sécurité, parmi eux figurent les gendarmes et les policiers. Cette série formation a été organisée aussi dans plusieurs provinces du Tchad au bénéfice d’une centaine d’agents de la sécurité intérieure, avant d’être clôturée ce 17 juin à l’Ecole nationale de la police.

Elle est composée de trois grandes parties notamment la protection des migrants vulnérables. Cette partie renferme un module couvrant plusieurs aspects comme qu’est-ce qu’il faut faire pour un migrant vulnérable vivant sur le territoire tchadien. La deuxième partie est axée sur la lutte contre la traite des personnes, comment identifier les victimes de la traite des personnes ? Que faut- il faire pour répondre  de façon holistique ? Quel est le rôle des services de sécurité ainsi que les services disponible au sein de l’OIM dans ce cadre ?

La visée de ce projet est de  répondre aux besoins urgents en matière de  protection des migrants vulnérables et bloqués au Tchad par le biais d’une assistance directe. C’est-à-dire en renforçant la capacité des prestataires de services locaux existants , en améliorant l’identification des victimes de la traite (VoT) et en formant des responsables de sécurité en charge de l’application des lois.

Selon le project Manager du programme, Jean-Claude Bashirahishize,  les forces de sécurité sont sur le  front en termes de sécurité, en termes de protection des migrants et aussi dans le cadre de la lutte contre la traite des personnes.” Cette formation va les permettre d’avoir quelques notions de base pour pouvoir protéger ces derniers. Parce qu’eux aussi ils vont donner la même matière à d’autres agents”.  

Il promet de mettre sur place un mécanisme de suivi et établir un partenariat avec les centres de formation continue des cadres de la sécurité intérieure afin d’intégrer ces modules dans leurs cadres de formation. Et après organiser une formation des formateurs pour la relève puis des formations de rafraichissements.

Les participants ont reçu à la fin de cette formation, un guide qui les permettra de se rappeler de la matière au fur et à mesure. Et quand ils seront confrontés à cette situation, ils vont se référer à ce document.

Alex Beramgoto Jr
Le jeune soldat de l'information

Laisser un commentaire

économie

On a vérifié pour vous : la députée Achta Mahamat Nour est bel et bien vivante

Achta Mahamat Nour est une militante du RNDT-Le Réveil du Kanem et non la défunte sœur de Mariam Mahamat Nour. Dès la publication de la...

Tchad : quelques chiffres importants sur la représentativité du CNT

Le Conseil national de transition est mis en place ce vendredi. Comme prévu par la Charte de transition, il est composé de 93 membres...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 3

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
422 votes · 423 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité