AUDIO. Le Maréchal du Tchad redouterait-il la force de frappe de Boko Haram ?

SOCIÉTÉ – « On entendra plus parler de Boko Haram au Tchad ». C’est la quintessence de ce qu’on pourrait comprendre dans la déclaration du Maréchal du Tchad, après l’opération baptisée « colère de Boma », qui aurait permis de neutraliser les éléments de ce groupe terroriste. Mais aujourd’hui, la peur semble changer de camp et le président tchadien change de discours.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :