L’ONG Centre pour le dialogue humanitaire (HD) a lancé ce 19 septembre 2023, à Sarh, le projet « Médiation agro-pastorale au Tchad ».

Organisé à l’intention des délégués, chefs de service déconcentrés de l’Etat, des chefs des cantons, chefs de ferricks, des organisations de la société civile et des jeunes, ce projet a pour finalité de mettre sur place un réseau de médiateurs afin de prévenir et réduire la conflictualité au sein des communautés agropastorales par la médiation.

Le chef de mission Afrique centrale du Centre pour le dialogue humanitaire (HD), Oumar Baldet a souligné que le monde rural est aujourd’hui dominé par trois (03) phénomènes à savoir, le changement climatique, la forte démographique et l’avènement de nouveaux acteurs qu’il faut nécessairement combattre à différents niveau. Le chef de mission Afrique centrale du Centre pour le dialogue humanitaire a précisé que le rôle premier de son centre est de venir en appui à ce réseau de médiateurs agropastoraux qui sera mis en place afin de s’engager pleinement dans la gestion des tensions de partage des ressources naturelles rurales.

Pour sa part, le gouverneur de la province du Moyen-Chari, Ousman Brahim Djouma a salué cette initiative du Centre pour le Dialogue Humanitaire et a indiqué que la paix et la sécurité demeurent une préoccupation mondiale et le Tchad ne peut être en marge de cette situation. Il se dit convaincu que ce projet va aider en matière de gestion de conflit et de préservation de la paix dans sa province. Il faut noter que ce projet est appuyé par le Centre de crise et de soutien de la coopération française.