Tchad/paludisme: campagne de démoustication de la capitale

N’DJAMENA, 23 septembre (Xinhua) — Le gouvernement tchadien a entrepris, dans la nuit du dimanche à lundi, une vaste campagne de démoustication des dix arrondissements de la capitale où sévit une flambée du paludisme.

“Ces pulvérisations, qui sont fait de 19 h à 22 h, sont sans risque si les populations respectent les consignes que nous avons fait et faisons passer dans les médias locaux”, a déclaré à Xinhua Dr Matchoké Gonzoua, secrétaire général adjoint du ministère de la Santé publique,qui préside par ailleurs le Comité national de lutte contre les épidémies.

L’opération qui a démarré dans les 1er et 2ème arrondissements de N’Djaména, la capitale du Tchad, sera étendue dans les jours à venir dans les autres arrondissements pendant dix jours.

Depuis deux mois, les hôpitaux de district, les centres de santé et les cliniques privées de la capitale tchadienne, ne désemplissent pas de patients souffrant de paludisme.

“Nous avons observé un taux élevé de paludisme et de patients, ainsi qu’un problème d’hygiène”, avait indiqué Hassan Soukaya Youssouf, secrétaire d’Etat tchadien à la Santé publique, après un tour dans quelques structures de santé de N’Djaména pour constater l’ampleur de la situation.

Selon Ndolembai Njesada, représentant au Tchad de “Malaria no more” (une ONG américaine très impliquée dans la lutte contre le paludisme), la recrudescence de l’épidémie est favorisée principalement par l’environnement qui favorise la reproduction de l’anophèle, l’agent pathogène du paludisme.

En effet, avec les fortes pluies qui s’abattent sur le pays, la presque totalité de la ville de N’Djaména est dans l’eau, comme la plupart des villes de province.

La capitale est également engorgée par les ordures ménagères qui envahissent ses rues, marchés et espaces vides.

Pour réduire la prévalence du paludisme (qui touche 29,8% de la population selon les résultats d’une enquête publiés la semaine dernière), le gouvernement tchadien mise, outre la démoustication, sur la sensibilisation et la distribution des moustiquaires imprégnées de longue durée.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :