Tchad : plus de 12 millions d’animaux seront vaccinés contre 2 pathologies contagieuses

Tchad : plus de 12 millions d’animaux seront vaccinés contre 2 pathologies contagieuses

Le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Gayang Souaré, a lancé officiellement ce vendredi 28 décembre 2018, à Birdouané, à une trentaine de kilomètre d’Amdjarass, l’édition 2018-2019 de la campagne nationale de vaccination contre la Péripneumonie Contagieuse Bovine (PPCB) et la Peste des Petits Ruminants (PPR). Cette action est soutenue par le Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel (PRAPS-Tchad). C’est dans sa composante 1 : amélioration de la santé animale.

Cette campagne cible, un effectif de 4 millions de têtes de petits ruminants et 8 millions de têtes de bovins.  La marre de Birdouané a été prise d’assauts aujourd’hui par des éleveurs venus de tous bords avec leurs bétails. Le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Gayang Souaré, et la délégation qui l’accompagne ainsi que les autorités locales ont administré des doses de vaccins contre les deux maladies contagieuses et mortelles.

Le chef du département de l’Elevage, tout en saluant la mobilisation des éleveurs et l’engouement autour de cette vaccination, appelle les éleveurs des autres contrées à emboiter le pas de ceux de l’Ennedi Est. Selon Gayang Souaré, pour que le sous-secteur de l’élevage du Tchad soit productif, il faut maintenir les animaux en bonne santé en luttant contre certaines pathologies. Il explique que, la campagne contre la PPCB et la PPR est le début d’un long programme étalé sur plusieurs années visant le contrôle de ces maladies, et au-delà l’éradication de la PPR, à l’horizon 2025. Le ministre martèle que : la vaccination est obligatoire et l’acte vaccinal est payant (50 Fcfa pour les petit ruminants et 100 Fcfa pour les bovins). 

En effet, la péripneumonie contagieuse bovine et la peste des petits ruminants font partie des maladies animales jugées prioritaires pour le Tchad. La directrice des Services Vétérinaires, Dr Nodjimadji Rirabé précise que, pour le contrôle progressif de la PPCB et l’éradication de la PPR, le Tchad a élaboré deux plans nationaux stratégiques. La directrice de poursuivre que  l’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE) s’est engagée pour l’éradication de la PPR d’ici 2030. Le Tchad s’est fixé un objectif ambitieux, celui d’éradiquer la maladie en 2025. Selon Dr Nodjimadji Rirabé, l’accent sera mis sur la sensibilisation des éleveurs, étant donné qu’ils sont des acteurs clés.

Le coordonnateur du PRAPS-Tchad, Dr Ahmat Hassan Moussa, après avoir rappelé les réalisations en cours d’exécution de son institution, indique que la lutte contre les maladies prioritaires est inscrite comme étant l’une des actions majeures dans le cadre de la composante santé animale du projet, dont l’objectif global est l’amélioration durable de la santé animale.

Le gouverneur de la province de l’Ennedi Est, M. Teguen Idibé Berdeï, se réjouit que les autorités en charge de la question de l’Elevage, choisissent sa circonscription pour le lancement de cette campagne. Il sollicite qu’une attention particulière soit accordée à sa province pour améliorer les conditions de vie des pasteurs.

La province de l’Ennedi Est compte en effet, plus de 2 millions têtes de bétail toutes espèces confondues.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :