Tchad : les agents de la mairie imposent le respect des mesures barrières au marché à mil

Tchad : les agents de la mairie imposent le respect des mesures barrières au marché à mil

Depuis le 1er janvier 2021, date à laquelle le décret portant confinement de la ville de N’Djamena est entré en vigueur, les responsables du marché à mil ont procédé à la fermeture dudit marché et imposé le respect des mesures barrières. Exception faite aux détenteurs des boutiques vendant des produits alimentaires et pharmaceutiques.

Les milliers de boutiques que compte le marché à mil sont hermétiquement fermées. Les couloirs, jadis noirs de monde, sont clairsemés. Les quelques rares commerçants visiblement stressés de rester à la maison, se regroupent devant leurs enseignes pour y passer la journée. Les agents de la mairie sillonnent tout le marché pour y faire appliquer les mesures barrières.

« Nous avons mené avec la collaboration des délégués du marché des campagnes de sensibilisation au sein du marché surtout sur le port des cache-nez et le lavagesm des mains », souligne le directeur général du marché à mil, Saddam Ahmat Djouma.

Les femmes vendeuses des légumes et autres produits alimentaires ont également reçu des instructions fermes de la part des autorités du marché quant au respect des mesures barrières.

Selon le directeur général du marché, des agents sont chargés de veiller chaque jour à l’effectivité du respect des mesures édictées par le gouvernement.

Pourtant, il a été donné de constater que certains usagers du marché dérogent à la règle malgré le rappel à l’ordre des agents de la police municipale.

Des produits pharmaceutiques
Le Directeur du marché à mil

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :