Mercredi 23 juin 2021

Santé : « C’est après consultation et examens médicaux que le médecin assermenté délivre le certificat », Dr Ngarmbaye

Dans le cadre du dossier sur la délivrance des documents officiels, votre site Tchadinfos s’intéresse au certificat médical. Il s’agit d’un document qui fournit des informations sur l’état de santé d’une personne. On le délivre  suivant le respect des conditions fixées. Mais au Tchad, la procédure de délivrance de ce document n’est pas observée.  

Dans une interview accordée à notre rédaction, Dr Masra Ngarmbaye, auparavant médecin à l’Hôpital général de référence national précise : « le certificat médical permet de garantir ou de témoigner l’état de santé d’une personne ». Selon lui, il s’agit d’une pièce très importante qui détermine de la capacité d’une personne à exercer une activité ou à concourir pour un poste.  C’est un acte personnel qui ne peut être délivré à une autre personne. Cette pièce se délivre moyennant 500F CFA pour les concours et 1 200F CFA pour les recrutements.

Procédure de délivrance

Le certificat médical se délivre dans un établissement hospitalier.   Comme procédure, «  c’est après consultation et examens médicaux que le médecin assermenté  délivre le certificat », dit Dr Masra Ngarmbaye. Ce qui signifie que le préalable pour la délivrance du certificat médical est l’examen médical.

Mais au Tchad, le préalable n’est pas du tout respecté. Dans la plupart de cas, le certificat médical se délivre à la hâte et sans aucune consultation. Négligence de la part des médecins ou des demandeurs ? La responsabilité est partagée. D’une part, il y a la négligence des médecins parce que ces derniers délivrent le certificat médical sans prescrire les examens qu’il faut. D’autre part, question de pauvreté, le demandeur n’exige aucun examen médical parce que n’ayant pas les moyens pour payer les frais.

Les deux acteurs courent alors des risques énormes. « Si un médecin délivre ce document sans aucun examen, sa responsabilité pénale peut être engagée par le demandeur et/ou l’employeur en cas de problème de santé détecté ultérieurement », informe Dr Masra Ngarmbaye. Le demandeur, quant à lui, court le risque de perdre sa vie ou son emploi.

Il est donc important pour les différents acteurs de suivre la procédure afin d’éviter de se retrouver confrontés à des ennuis de tout genre.

Ecobank 2

Laisser un commentaire

économie

Covid-19 : 6 malades sous traitement ce mardi

La situation épidémiologique de la maladie à Coronavirus de ce mardi, 22 juin, donnée par la Coordination nationale de riposte sanitaire se présente comme...

Covid-19 : la Banque mondiale et l’Union africaine s’associent pour soutenir la vaccination de 400 millions de personnes en Afrique

A travers un communiqué de presse, la Banque mondiale et l’Union africaine annoncent qu’elles se mettent ensemble afin de soutenir l’Equipe spéciale  pour l’acquisition...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 4

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
242 votes · 243 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité