jeudi 23 septembre 2021

Santé avec Dr Mahamat Nour Bigna : malaise vagal

Un malaise vagal, c’est quoi au juste ?

Le crâne humain contient douze paires de nerfs, dont le nerf vague, qui porte aussi les noms de nerf cardiaque et de nerf pneumogastrique. On le nomme vague car ses fonctions sont les plus étendues parmi les nerfs du crâne. Il fait partie de notre système nerveux parasympathique, dont l’activation mène à une baisse du rythme cardiaque, et permet la relaxation.

Lors d’un malaise vagal, c’est ce nerf qui, sous le choc par exemple d’une émotion forte, ralenti l’activité cardiaque brutalement. La pression artérielle chute et l’oxygène circule alors au ralenti, y compris vers le cerveau, ce qui provoque une perte de connaissance. Celle-ci est en général brève et bénigne et le retour à la normale se fait rapidement.

Qu’est-ce qu’un malaise vagal ?

Le malaise vagal ou malaise vasovagal ou choc vagal est un malaise pouvant être attribuable à une activité excessive du système nerveux parasympathique ou à une baisse d’activité du système nerveux sympathique. Ce malaise est la traduction d’un ralentissement de la fréquence cardiaque associé à une chute de la pression artérielle, aboutissant à une hypoperfusion cérébrale. Il peut se traduire par une perte de connaissance brève partielle (lipothymie) ou totale (syncope).

Si le malaise vagal en lui-même n’est pas inquiétant, ce sont les circonstances dans lesquelles il se produit qui peuvent le rendre dangereux. En effet, la survenue d’un malaise (sans perte de connaissance) ou d’une syncope (avec perte de connaissance) peut entraîner une chute traumatique voire un accident mortel, par exemple au volant d’une voiture.

Ce phénomène est très répandu chez les 15-30 ans, en particulier chez les femmes.

Quel sont les signes avant-coureur du malaise vagal ?

Certains facteurs favorisent un évanouissement ou un malaise vagal : la station debout prolongée, une atmosphère chaude ou confinée, après un repas ou une émotion, une douleur violente ou à la vue du sang, d’une aiguille, etc. La fatigue physique (liée au manque de sommeil), l’effort physique soudain, sont également des facteurs déclencheurs. Dans certains cas, le facteur peut ne pas être retrouvé.

Certains signes permettent de détecter l’arrivée d’un malaise. Il est important de les reconnaître pour prendre le temps de s’asseoir ou de s’allonger avant qu’il ne survienne et ainsi éviter une chute douloureuse voire dangereuse. Cela vaut pour se protéger soi-même comme pour protéger quelqu’un d’autre dans cette situation.

Quels sont les symptômes d’un malaise vagal ?

Le malaise vagal s’installe généralement progressivement mais peut aussi arriver très soudainement. Il est annoncé par des nausées, une pâleur de la peau et des sueurs. Puis d’autres symptômes apparaissent petit à petit :

  • Un trouble de la vue ;
  • Des bourdonnements d’oreilles (les bruits alentour deviennent presque inaudibles) ;
  • Des vertiges ;
  • Des palpitations cardiaques ;
  • Des tremblements ;
  • Une incapacité à parler ;
  • Des diarrhées ou des douleurs abdominales ;
  • Des maux de tête ;
  • Une faiblesse des jambes pouvant entraîner une chute si la personne ne peut pas s’appuyer ou s’asseoir quelque part ;
  • Une perte de connaissance de quelques secondes est possible (syncope).

Ainsi, avant de perdre connaissance, le patient peut voir arriver le malaise vagal contrairement à d’autres types de malaise. Il est donc possible de prendre des précautions et d’informer les autres des symptômes que l’on ressent.

Certains symptômes peuvent perdurer plusieurs heures après le malaise comme les maux de tête ou une grande fatigue.

Dans certains cas, il arrive que la baisse de la pression artérielle soit due au changement trop rapide de la position allongée à debout. Cette cause est de plus en plus fréquente avec l’âge à cause de l’usure du système de régulation du nerf vague.

Certains médicaments, notamment ceux utilisés contre l’hypertension artérielle, peuvent aussi favoriser le déclenchement d’une syncope et vous faire perdre connaissance.

Il n’existe pas de traitement pour prévenir le malaise vagal. La seule solution est d’éviter les situations connues qui déclenchent le malaise comme un contexte stressant, un jeûne prolongé et un manque de ventilation.

Que faire si quelqu’un fait un malaise vagal ?

Lorsque les premiers symptômes apparaissent, le plus important est de régulariser l’afflux sanguin en asseyant la personne. Si la situation le permet, allongez-la en relevant légèrement ses jambes à l’aide d’un coussin. Cela permettra de faire remonter le sang vers le cerveau.

S’il s’agit de vous, informez les personnes qui vous entourent de vos sensations. Si le contexte ne vous permet pas de vous asseoir, comme dans les transports en commun par exemple, demandez à être soutenu pour éviter de faire une chute brutale.

Dans la majorité des cas, la personne qui fait un malaise vagal revient spontanément et rapidement à elle après la perte de connaissance. Lorsque c’est le cas, rassurez-la à son réveil et laissez-la allongée au moins 10 minutes avec les jambes surélevées.

Si l’évanouissement vous semble long, certains signes doivent vous alerter et vous conduire à contacter d’urgence le centre 15 :

  • Une absence de récupération de la conscience ;
  • Une absence de respiration ;
  • Un pouls irrégulier, très lent, voire absent.

Combien de temps faut-il pour se remettre d’un malaise vagal ?

Malgré le caractère impressionnant d’un malaise vagal, l’incident est le plus souvent bref. Les symptômes qui l’accompagnent disparaissent généralement rapidement. Le rétablissement complet de la pression artérielle cérébrale peut demander un bon quart d’heure et dépend de la circonstance déclenchante.

Afin de se remettre plus rapidement d’un malaise vasovagal :

  • Asseyez-vous ou allongez-vous
  • Contractez les muscles des jambes et des bras pendant 30 secondes puis relâchez, pour donner une impulsion à la circulation sanguine. Vous pouvez répéter ce processus autant de fois que nécessaire
  • Dans le cas d’une perte de connaissance pendant plus d’une minute, il est indispensable de consulter un médecin dans les suites immédiates du malaise.

Malaise vagal à répétition, que faire ?

Les malaises vagaux se répètent généralement lorsque la personne est exposée à un même déclencheur. Mais cela peut révéler des problèmes sous-jacents, c’est pourquoi il faut systématiquement consulter un médecin si vous souffrez de malaises vagaux à répétition.

Laisser un commentaire

économie

Gabon : l’accès au palais présidentiel conditionné par la présentation d’une carte de vaccination contre la Covid-19

Pour avoir l'accès au palais présidentiel, il serait désormais obligatoire de présenter une carte de vaccination contre la COVID-19, selon un communiqué signé du...

Tchad : l’opposant historique Yorongar Ngarlejy compte démissionner de la direction de son parti

Le leader du parti Fédération, action pour la République/Parti Fédération (FAR/PF), Yorongar Ngarlejy en a marre. Dans une interview qu'il nous a accordée, il...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 4

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
417 votes · 418 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité