jeudi 23 septembre 2021

Opinion – l’application des dernières mesures anti-Covid19 décriée par les citoyens

Des voix s’élèvent pour dénoncer la confusion qui règne quant à l’application stricte de ces mesures prises par le gouvernement. Beaucoup de citoyens  n’apprécient pas la sortie du ministre d’Etat, ministre secrétaire général de la présidence de la République.

Le peuple se perd en conjecture.  Il ne se retrouve  pas. Un décret pris par le président de la République  le 30 décembre 2020 instaure le couvre-feu  qui court de 18 heures à 5 heures du matin. Un autre signé le lendemain confinant la capitale vient semer la confusion sinon le doute dans l’esprit des populations de la ville de N’Djamena. Personne n’est contre ces mesures gouvernementales car elles permettent de freiner la propagation du coronavirus  qui ne cesse de monter en flèche sinon  d’inquiéter  les populations.

Aujourd’hui, la pandémie est en train de prendre de l’ampleur  et la bataille de la prévention en vaut la chandelle. Si cette bataille n’est pas gagnée, l’on court inévitablement  vers une catastrophe humanitaire malgré les dispositions sanitaires adéquates prises par le ministère de la santé publique et de la solidarité nationale. Les mesures barrières ont été négligées par les populations. Même du côté des forces de l’ordre qui ont reçu  mandat de veiller afin de dissuader  certaines populations récalcitrantes, on a constaté  un  relâchement  puisque  ces derniers   ne mettaient plus la pression  sur certains compatriotes qui refusaient de porter le masque et n’observaient pas  la distanciation physique.  Les attroupements qui ont été interdits  ont repris de plus belle. Idem pour les cérémonies de deuil, de mariage et de baptême.  L’indiscipline caractérisée  des populations a favorisé la reprise du poil de la bête de  la pandémie à coronavirus. Les chiffres crèvent les yeux et nécessitent des mesures draconiennes  sinon coercitives  pouvant permettre de contraindre les populations à respecter les mesures barrières.

Entre-temps, les représentants du gouvernement doivent mieux communiquer afin de ne pas paniquer la population qui est déjà sur le qui-vive  et ne sait plus à quel saint se vouer. Une communication de crise s’avère indispensable en cette phase cruciale  de la lutte contre cette pandémie sournoise.  En prenant des mesures fermes, séquentielles et adaptées  afin de stopper la contamination à grande échelle des populations, la réaction rapide  et énergique a permis de peser lourdement  du point de vue clinique et préventif  sur la transmission de la maladie. L’autorité a le droit d’user de la force légitime  de l’Etat.

Aujourd’hui cette maladie met le monde entier  en face de ses fragilités. Alors pour rassurer les populations, il faut une bonne communication qui ne devrait pas créer de l’amalgame au sein de nos populations déjà apeurées par  la cruauté de cette pandémie. Le choc du coronavirus nous impose un changement radical de comportement. Il en va de la responsabilité individuelle  de chaque tchadien. Il faut dire que  la bataille contre le coronavirus  sera longue. Des vrais experts en communication doivent appuyer les actions de communication du gouvernement afin de mettre en confiance les populations. Cette maladie touche à nos modes d’action et de pensée. Elle nous  impose  un changement profond dans nos habitudes, attitudes et aptitudes. Comme dirait un homme de l’époque contemporaine « Au bout de nos peines, il y a un monde à gagner. »

Laisser un commentaire

économie

Les ministres africains de la Santé s’engagent à agir contre la mortalité infantile et maternelle

Les pays d'Afrique subsaharienne vont consacrer davantage de ressources aux soins préventifs et curatifs à destination des femmes, des enfants et des adolescents afin...

Gabon : l’accès au palais présidentiel conditionné par la présentation d’une carte de vaccination contre la Covid-19

Pour avoir l'accès au palais présidentiel, il serait désormais obligatoire de présenter une carte de vaccination contre la COVID-19, selon un communiqué signé du...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 3

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
417 votes · 418 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité