Samedi 12 juin 2021

L'UNICEF et le Fonds mondial coordonnent leur action en matière de santé des mères, des nouveau-nés et des enfants

GENEVE, 23 avril (Xinhua) — Deux institutions internationales se sont engagées à approfondir leur collaboration dans le but d’améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants, a-t-on appris mercredi à Genève d’un communiqué de presse.

L’UNICEF et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme ont renforcé leur collaboration de longue date avec un nouvel accord dans le but de mieux coordonner les actions menées pour réduire l’impact du VIH, de la tuberculose et du paludisme ainsi que pour améliorer la santé de mère, des nouveau-nés et des enfants, indique le communiqué.

Mark Dybul, directeur général du Fonds mondial, et Anthony Lake, directeur général de l’UNICEF, ont signé un nouveau protocole d’accord qui souligne l’importance de la coordination des investissements dans des produits permettant de prévenir et traiter le VIH, la tuberculose et le paludisme et ceux prévus pour améliorer l’état de santé général de la mère, du nouveau-né et de l’enfant.

“Le Fonds mondial a permis d’élargir l’accès, pour des millions de mères et d’enfants, aux produits indispensables capables de prévenir et traiter le VIH, la tuberculose et le paludisme”, a dit Anthony Lake.

“Ce nouvel accord aidera les gouvernements à intégrer ces investissements cruciaux au sein des services qui contribuent à améliorer la santé générale de la mère, du nouveau-né et de l’enfant. Cette intégration, qui augmentera l’efficacité des actions menées par ces deux organisations, pourrait permettre de sauver des millions de vies”, a-t-il ajouté.

Dans le cadre de ce nouvel accord, le Fonds mondial et l’UNICEF encourageront les gouvernements et les mécanismes nationaux de coordination à intégrer une gamme complète de soins et de soutien en faveur des mères et des enfants et à demander des subventions du Fonds mondial alignant les programmes de lutte contre le VIH, la tuberculose et le paludisme sur les initiatives plus larges s’occupant de la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant.

L’UNICEF épaulera les gouvernements qui souhaitent examiner et réviser leurs stratégies nationales pour renforcer cette harmonisation et les aidera à mobiliser les aides financières supplémentaires nécessaires à l’achat de fournitures et de matériel destinés à la prise en charge des mères, des nouveau-nés et des enfants.

“Ce partenariat entre l’UNICEF et le Fonds mondial renforce ce qui fonctionne déjà sur le terrain dans de nombreux pays”, a dit Mark Dybul.

“Nous devons aller beaucoup plus loin et, en collaborant ainsi, nous pouvons réaliser des progrès considérables pour les femmes et les enfants du monde entier”, a-t-il conclu.

Ecobank 2

Laisser un commentaire

économie

Coronavirus : 9 pays africains sur 10 ne devraient pas être en mesure de vacciner 10% de leur population d’ici septembre

Quarante-sept des 54 pays africains - soit près de 90% - ne devraient pas être en mesure d'atteindre l'objectif qui vise à vacciner 10%...

Tchad: le dépistage du VIH sera proposé à tous les patients reçus à l’hôpital

le ministère de la Santé publique et de la Solidarité nationale, dans une note circulaire ce 11 juin, instruit les agents de santé de...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 4

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
217 votes · 218 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité