Jeudi 24 juin 2021

L'iPhone utilisé comme microscope portable dans des zones rurales en Afrique

WASHINGTON – Des médecins en zones rurales en Tanzanie ont utilisé le zoom de la caméra de leur iPhone avec une simple loupe comme microscope portable pour détecter des vers intestinaux, un problème de santé grave affectant surtout les enfants, selon une étude.

C’est la première fois que cette technologie (simple) est utilisée pour diagnostiquer des parasites intestinaux, explique le Dr Isaac Bogoch, un infectiologue à l’hôpital général de Toronto (Canada) et principal auteur.

La recherche est publiée en ligne cette semaine dans l’American Journal of Tropical Medicine and Hygiene.

Outre une loupe qui coûte huit dollars, ils ont aussi utilisé une lampe électrique pour éclairer par en-dessous l’échantillon d’excrément contenu dans des lames de verre de laboratoire pour les photographier.

Le dispositif, rapide à mettre en place, a coûté 15 dollars en plus du prix du téléphone portable.

Ils ont examiné des échantillons qui provenaient de 199 enfants de l’île de Pemba en Tanzanie dans le cadre de cette étude clinique pour tester différents traitements contre les parasites intestinaux.

L’iPhone-microscope a pu diagnostiquer une infection avec des vers intestinaux dans 70% des échantillons en détectant des oeufs de ces parasites.

La sensibilité d’un téléphone portable-microscope varie beaucoup selon le type de ver et l’intensité de l’infection.

Ce système a pu détecter 81% des infections avec les vers Ascaris lumbricoides, 54% avec des Trichuris trichiura mais seulement 14% de celles avec les ankylostome.

Les chercheurs ont attribué ce faible taux de détection au fait que ces vers laissent très peu d’oeufs comparativement aux autres parasites intestinaux.

Bien que l’iPhone-microscope n’a pas été aussi sensible qu’un petit microscope de laboratoire ces chercheurs estiment qu’avec quelques réglages il pourrait être très comparable.

Nous pensons que les téléphones portables transformés en microscope pourraient bientôt devenir un outil de diagnostic précieux dans les zones rurales pauvres et isolées où les parasites intestinaux représentent de sérieux problèmes de santé, surtout chez les enfants, a jugé le Dr Bogoch, soulignant que nombre de médecins et personnels sanitaires détenaient un téléphone portable.

Un télescope conventionnel qui coûte environ 200 dollars ne fonctionne pas avec des piles et ne peut de ce fait être utilisé dans des régions où il n’y a pas de distribution électrique, a par ailleurs souligné une porte-parole du projet.

(©AFP / 12 mars 2013 18h41)

Ecobank 2

Laisser un commentaire

économie

Coronavirus : Ethiopian Airlines lance des vols avec équipages vaccinés à 100%

La compagnie aérienne nationale Ethiopian Airlines a annoncé mercredi soir qu'elle avait commencé à assurer des liaisons avec des équipages pleinement vaccinés contre le...

CEEAC: les ministres des TIC en réunion pour l’approbation du Plan d’action prioritaire de 2021

Les ministres des Technologies de l'information et de la communication de la Communauté des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), ont ténu, ce 24 juin,...

Recevoir la newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour ne rien rater de l’actualité tchadienne.

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

SOGE 4

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
245 votes · 246 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité