mardi 5 juillet 2022

Kabbia : la campagne de vaccination contre la polio sera lancée le 10 juin

Une réunion de plaidoyer pour la vaccination contre la poliomyélite s’est tenue ce jour à Gounou-Gaya, chef-lieu du département de la Kabbia, province du Mayo-Kebbi Est. Une campagne de masse contre cette maladie va se dérouler du 10 au 13 juin dans le département.

« Le Tchad a, pour une première fois en 2016, éradiqué complètement la polio. C’est un phénomène mondial et comme le virus circule toujours à travers nos frontières, surtout dans le bassin du Lac Tchad, il faut se faire vacciner. Le Nigeria avec les conflits frontaliers n’est pas parvenu à immuniser sa zone. Partout où il y a des zones des conflits, la vaccination ne se passe pas bien ( RDC, Afghanistan, Sud Soudan, etc.) », souligne le médecin-chef du district sanitaire de Gounou-Gaya, Dr Gouara Yves, déplorant des rumeurs, réticences et refus enregistrés lors des campagnes de vaccination.  « C’est un problème d’engagement communautaire.  Il faut que les gens acceptent la vaccination. Si la population était vaccinée à 90% lors des campagnes de routine , on n’aurait même pas besoin de faire les campagnes de masse », se désole-t-il.

Dr Gouara Yves prévient que la poliomyélite est une maladie invalidante, mais que les mesures sont prises pour mener la lutte. « Pour le district de Gounou-Gaya, on a 25 centres de santé qui tous sont équipés de réfrigérateur solaire. Il n’y a aucune raison de ne pas vacciner les enfants. Il faut que les gens s’y mettent. C’est une maladie invalidante mais qui est facile à éradiquer.  Juste deux gouttes ».

Dans le département de la Kabbia, la campagne de masse contre la polio, couplé au déparasitage des enfants de 0 à 59 mois, et à la supplémentation en vitamine A,  va s’étaler du 10 au 13 juin, annonce la représentation nationale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « La poliomyélite n’est pas une nouveauté. Chaque année, on en parle. Si tous les ans on revient dessus, c’est parce que le mal continue toujours à circuler. Elle est présente du fait que pendant les vaccinations de routine, il est difficile d’atteindre tous les enfants. Ce n’est pas tout le monde qui sort son enfant », constate-t-elle.

Laisser un commentaire

économie

Une cinquantaine d’acteurs de la société civile formés sur le processus d’une transition démocratique au Tchad

Le comité de pilotage de la plateforme interconfessionnelle sur l’initiative citoyenne d’appui au processus de transition démocratique au Tchad organise du 4 au 5...

La CBT bénéficie d’une ligne de crédit de 15 milliards à la BDEAC

La Banque de Développement des Etats de l’Afrique centrale (BDEAC) a accordé une ligne de crédit de 15 milliards à la Commercial Bank Tchad...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
842 votes · 843 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité