Covid-19 : « Il n’y a pas un seul décès lié à la vaccination » (ministre de la Santé)

0
429
Le ministre de la Santé publique, Abdoulaye Sabre Fadoul, lors du lancement de la vaccination contre la Covid-19 le 4 juin 2021

Le ministre de la Santé publique a fait le point ce jeudi sur la situation de la Covid-19 au Tchad. Il s’est aussi épanché sur la vaccination.

Le ministre Abdoulaye Sabre Fadoul a déclaré, chiffres à l’appui, que les chiffres de la Covid-19 ont explosé pendant le mois de novembre (596 cas enregistrés).

En plus d’appeler ses compatriotes à respecter les mesures barrières (port de masque, lavage de mains au savon et au gel hydro alcoolique, distanciation physique) pour contenir cette tendance, il les a vivement exhortés à se faire vacciner. « Il est plus risqué pour la vie de nos compatriotes de ne pas se faire vacciner que de se faire vacciner », conseille-t-il, tout en dénonçant « les théories du complot » qui entourent le vaccin. Il poursuit que si le vaccin était dangereux, il n’allait pas être le premier à se faire vacciner sous les feux des projecteurs pour donner l’exemple.

Sabre Fadoul souligne qu’il y a des doses en quantité car sur les 533 450 reçues (Pfizer et Sinopharm), 258 618 sont administrées depuis le 4 juin 2021. Il rapporte ainsi que seulement 290 personnes ont manifesté quelques effets indésirables dont une seule femme de troisième âge dont le cas est grave parce qu’elle a d’autres maladies. Sinon, jure-t-il, « il n’y a pas un seul cas de décès lié à la vaccination »

Le ministre renseigne que 64 centres de vaccination sont fonctionnels dans 18 provinces, tout en rassurant que les 5 provinces restantes seront bientôt couvertes.  

Laisser un commentaire