Coronavirus : quelles sont les 12 consignes de l’église catholique du Tchad ?

Coronavirus : quelles sont les 12 consignes de l’église catholique du Tchad ?

Prenant acte des mesures préventives prises par le gouvernement contre le coronavirus, l’archevêque métropolitain de N’Djamena, Mgr Edmond Djiteingar Gotbé, a donné samedi 12 orientations et consignes aux fidèles catholiques du Tchad.

 « Nous prenons acte de toutes les consignes données par le gouvernement, complétées par d’autres et nous recommandons leur mise en application effective pour qu’il ne soit pas trop tard demain », a déclaré, ce samedi 21 mars, Mgr Edmond Djiteingar Gotbé, archevêque métropolitain de N’Djamena et président de la Conférence épiscopale du Tchad.

D’autant qu’« il est de la responsabilité des pasteurs de traduire [ces mesures gouvernementales et sanitaires] en orientations pastorales concrètes pour permettre aux fidèles de l’église catholique de rester solidaires avec tout le reste de la population tchadienne et de collaborer à son bien-être physique, moral et spirituel ».

En cette période de lutte contre la propagation de coronavirus, ces orientations et pastorales se résument en 12 consignes :

1.Prier en famille

Mgr Edmond Djiteingar Gotbé rappelle aux fidèles catholiques que la première église est l’« église domestique », c’est-à-dire la famille. Les chrétiens sont ainsi invités à privilégier la prière en famille : lecture de la parole de Dieu, méditation, chapelet, …

2. Ne pas organiser des célébrations publiques

En semaine ou le dimanche, sont suspendus la messe, les célébrations pénitentielles, le chemin de croix, l’adoration du saint sacrement, … Cette consigne va s’appliquer également à la semaine sainte (du dimanche des rameaux à celui de Pâques) si la situation ne s’améliore pas, précise l’archevêque.

3. Célébrer l’eucharistie en privé

Mgr Edmond Djiteingar Gotbé invite les prêtres à s’organiser, suivant chaque paroisse, pour célébrer l’eucharistie en privé, à une heure régulière, en faveur des chrétiens, mais sans leur participation physique. Des paroisses pourront ainsi sonner des cloches aux heures habituelles de messe et de l’angélus « pour favoriser la communion spirituelle entre chrétiens ».

4. Si possible, diffuser la messe à la radio

Dans des endroits où cela pourra être possible, les messes pourront être retransmises sur les radios diocésaines. Seul un personnel technique sera convié à y assister.

5. Respecter la distanciation lors des confessions individuelles

Mgr Edmond Djiteingar Gotbé affirme que les confessions se feront individuellement, en respectant les distances réglementaires. Les prêtres devront s’organiser pour se rendre disponibles dans la journée pour recevoir ces confessions, sans liturgie pénitentielle.

6. Continuer à administrer le sacrement des malades

Dans le respect des normes sanitaires prescrites, l’église catholique du Tchad maintient la confession et l’administration du sacrement des malades ainsi que le viatique (communion eucharistique apportée à un malade proche de la mort).

7. Ne pas organiser des veillées de prière

L’église catholique du Tchad interdit l’organisation de toute veillée de prière à domicile ou à la paroisse (messe de requiem) à l’occasion d’un décès. S’il le faut, la prière de l’absoute se fera au moment de la levée du corps du défunt à la morgue et ce, avec l’autorisation des autorités sanitaires.

8. Adapter la grille des programmes des radios diocésaines

Il est demandé aux radios diocésaines catholiques de soutenir spirituellement les fidèles, en adaptant leur grille de programme pour inclure, outre les retransmissions des messes, d’autres exercices spirituels (chapelet, angélus, chemin de croix, …)

9. Suivre KTO et radio Vatican

L’église catholique du Tchad encourage ses fidèles à suivre des émissions de la chaîne française catholique KTO ainsi que celles de la radio Vatican. Et recommande aux prêtres de se servir également des réseaux sociaux pour partager des méditations des textes bibliques et des homélies.

10. Reporter les baptêmes, les confirmations et les mariages

Initialement prévu le jour de la fête de Pâques, le baptême de nouveaux chrétiens est reporté à la Pentecôte (31 mai), si la pandémie s’estompe. Il en est de même des confirmations et mariages qui étaient programmés avant cette date.

11. Suspendre tous les rassemblements pastoraux

Sont suspendus les catéchèses, les retraites, les sorties, les pèlerinages, les assemblées générales des mouvements et autres réunions, camps d’enfants ou de jeunes, …

12. Penser aux prêtres et aux pauvres

Mgr Edmond Djiteingar Gotbé invite enfin les fidèles catholiques à ne pas oublier les prêtres qui vont être pénalisés par cette situation, car ils dépendent de leur générosité. C’est le cas également des personnes pauvres.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :