Coronavirus : les mesures barrières ne sont pas respectées dans les marchés de N’Djaména

Coronavirus : les mesures barrières ne sont pas respectées dans les marchés de N’Djaména

La situation épidémiologique de la Covid-19 est en baisse dans la capitale, N’Djaména. Mais, les mesures barrières sont très peu observées dans les marchés de la ville.

Les mesures prises par le gouvernement pour contrer la propagation du Coronavirus ne sont pas relayées par les autorités communales, selon le constat. Plusieurs marchés ne disposent pas de dispositifs de lavage des mains. Les commerçants portent les cache-nez pour éviter de se verbaliser par la police municipale. C’est le cas au marché central où lorsqu’ils aperçoivent les agents municipaux, ils portent les masques pour les enlever juste après. Or, porter le masque permet de se protéger et de protéger son entourage.

Au marché à mil, où notre reporter a fait un tour, la distanciation sociale n’est pas respectée. Au marché Adala, dans la commune du 7ème arrondissement de N’Djamena, il n’y a aucun dispositif de lavage de mains. A l’intérieur de ce marché, les clients se bousculent et les commerçants mènent leurs activités comme si de rien n’était. Au marché de Dembé, la plupart des vendeurs ou commerçants sont dans la rue. Les vendeuses s’entassent sur les artères, vendant leurs produits à même le sol, sans être inquiétées. Les vendeurs ambulants qui bousculent et interpellent les clients, eux portent au moins des masques.


Le dimanche 7 juin, les agents de la police municipale, chargés de l’application des mesures barrières dans les marchés ne sont pas visibles.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :