Coronavirus : la désinfection du marché central de N’Djamena, une solution ?

Coronavirus : la désinfection du marché central de N’Djamena, une solution ?

REPORTAGE – La mairie de N’Djamena a entrepris samedi une opération de désinfection des plus grands marchés de la capitale pour lutter contre le coronavirus. Mais que vaut ce dispositif ?

Saleh Abdel Aziz Damane s’est déplacé en personne. Très tôt matin, ce samedi 21 mars, le maire de N’Djamena est venu superviser l’opération de désinfection des marchés au marché central de la capitale.

Équipés des désinfectants, des véhicules de service de sapeurs-pompiers entrent en action. Ils pulvérisent tous les coins et recoins de ce grand centre commercial de N’Djamena.

Les sources proches de la mairie se disent confiantes de l’efficacité de ce dispositif qui vient s’ajouter notamment à la « journée de salubrité » de chaque samedi. Des bacs à eau sont également posés à plusieurs endroits pour inciter les clients et les vendeurs à se laver régulièrement les mains. Objectif : éviter la propagation de coronavirus au marché central. C’est pourquoi l’équipe de désinfection passera désormais tous les trois jours pour cette fin.

“Situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles”

Trois autres marchés de N’Djamena sont concernés par l’opération : le marché à mil, marché Al Afia et marché de Dembé. Mais Saleh Abdel Aziz Damane dit surtout compter sur « l’esprit civique » de ses administrés. « C’est une situation exceptionnelle et il faut des mesures exceptionnelles pour amoindrir les risques de contagion », souligne le maire.

Sera-t-il entendu ? Sur place, certains commerçants et clients semblent adhérer à l’initiative, mais d’autres souhaitent des actions complémentaires et doutent de l’efficacité de la désinfection du marché central.

« C’est une bonne initiative certes, mais une question se pose : des produits pulvérisés ici ne vont-ils pas provoquer d’autres problèmes ? » s’interroge Mahamat Zène. Ce détaillant appelle à une « sensibilisation des commerçants pour les renseigner sur les conduites à tenir ».

Plus loin, un client émet aussi des réserves sur un autre dispositif mis en place pour freiner la propagation du virus dans le marché central. « Les bacs à eau seront touchés par plusieurs personnes, et on nous dit que le virus peut rester longtemps sur un objet », avance-t-il, dubitatif.

Du côté de la mairie, l’on assure cependant que « les services sont à pied d’œuvre pour apporter toutes les stratégies et solutions appropriées à la situation afin de réduire considérablement les risques ».

LIRE AUSSI : ce que vous devez absolument savoir sur le coronavirus au Tchad

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :