Les boissons frelatées tuent à petit feu la jeunesse tchadienne

Les tirs, Lion d’or, Johnny, Score, Visa ou Leader sont les noms des boissons frelatés qui tuent à petit feu nos jeunes. Ces whiskys interdits par les autorités communales sont toujours vendus en cachette.

Cette interdiction est due aux effets néfastes de ses boissons sur la santé. Les méfaits vont de la déformation physique, la perte d’appétit chronique, une dépendance à plein temps, la cécité mentale, jusqu’à la mort du consommateur.

Les mesures d’interdiction ne sont pas respectées à cause de plusieurs facteurs qui sont la continuité du ravitaillement, la corruption des agents municipaux, et la clientèle très fidèle. La jeunesse continue par mourir et la boisson frelatée se vend en attendant, que des mesures drastiques y mettent fin. Les autorités sanitaires et les associations de lutte contre l’alcoolisme doivent se pencher sérieusement sur ce fléau.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :