1,4 milliard F CFA en faveur des victimes des fistules obstétricales

N’DJAMENA, 25 février (Xinhua) — La secrétaire d’Etat tchadienne aux Finances et au Budget, chargée de la Microfinance, Mme Banata Tchalé Sow, a lancé, mercredi dans la capitale, un projet en faveur des femmes victimes des fistules obstétricales, d’un coût total de 1,4 milliard F CFA (environ 2,8 millions USD).

Ce projet comporte deux axes: la prise en charge médicale des fistules et la réinsertion socio-économique des ex-victimes de fistules, à travers des activités génératrices de revenus.

Le ministère des Finances et du Budget va exécuter le volet réinsertion auquel sont alloués 341 millions F CFA, avec un établissement de microfinance locale, sur une période de quatre ans.

Le ministère de la Santé publique et ses partenaires bilatéraux vont s’atteler dans la mise en oeuvre du second axe du projet (800 millions F CFA).

Au Tchad, la prise en charge des femmes victimes des fistules obsté tricales a connu un progrès remarquable ces dernières années, grâce à l’implication de la Première dame, du gouvernement et des partenaires. Les femmes qui vivent dans les zones rurales de ce pays sahélien sont les plus exposées, à plus de 90%. Jeunes, pauvres et illettrées, elles ont un accès limité aux soins médicaux.

La création d’un Centre national de la santé de la reproduction et du traitement des fistules obstétricales à N’Djaména, la capitale, et de quatre autres centres secondaires à l’intérieur du pays, a permis de ré sorber un mal toujours favorisé par les pesanteurs socioculturelles et le manque d’information et d’éducation.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :