130 millions de personnes supplémentaires dans la faim d’ici fin 2020

La situation alimentaire et nutritionnelle mondiale ne cesse de se détériorer et elle sera encore pire d’ici la fin de l’année.

La dernière édition de l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde, publiée ce mercredi, 15 juillet par les Nations-Unies, estime que près de 690 millions de personnes ont souffert de la faim en 2019, soit une augmentation de 10 millions par rapport à 2018, et de près de 60 millions en cinq ans. Mais la pandémie de covid-19 pourrait faire basculer plus de 130 millions de personnes supplémentaires dans la faim chronique d’ici, à la fin de 2020.

Des dizaines de millions de personnes ont rejoint, ces cinq dernières années, les rangs de celles qui sont chroniquement sous-alimentées. Si en Asie, le nombre de personnes souffrant de la faim est plus élevé, « c’est en Afrique qu’il croît le plus rapidement », compte tenu de la pauvreté qui dicte sa loi dans cette partie de la Terre. Les flambées de faim aiguë dans le contexte de la pandémie constitueraient une entrave à l’atteinte des Objectifs du développement durable.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :