Le ministre de la Santé publique et de la Prévention, Dr Abdoulmadjid Abderrahim a inauguré ce 17 février l’hôpital provincial de N’Djamena. Cet hôpital baptisé “l’hôpital de la refondation du Tchad” est situé à Farcha dans le 1er arrondissement de la ville.

L’hôpital provincial de N’Djamena est construit précisément à Zaraf sur fonds propres de l’Etat tchadien. L’hôpital est bâti sur une surface de 90 000 m2 et dispose d’une capacité hospitalière de 136 lits extensibles avec une possibilite d’extension et un effectif de 132 agents toute catégorie socio-professionnelle confondue. L’hôpital offrira des activités de soins préventifs et curatifs, avec notamment un service des Consultations Externes et des Urgences.

Il est également doté d’un service administratif, d’une maternité ; d’un bloc opératoire avec trois salles d’intervention chirurgicale ; d’un service d’imagerie médicale ; d’un laboratoire ; d’un service d’hospitalisation de pédiatrie ; deux services d’hospitalisation de médecine: d’un service de soins intensifs ; d’un service de chirurgie ; d’une pharmacie hospitalière ; d’un service social hospitalier ; d’un service de maintenance biomédicale ; d’une buanderie d’une morgue.

Selon le directeur de l’hôpital, Ahmat Sileimana, cette inauguration constitue une fierté et particulièrement pour tous ceux qui se sont donnés pour que la fonctionnalité effective de cet hôpital devienne une réalité. “Heureux d’être auprès de la population de la commune du 1er
arrondissement, de toutes les sensibilités politiques qui se sont engagées collectivement pour la réalisation de cet établissement, heureux d’être aux côtés des agents de santé qui, durant plusieurs années, attendent de voir cet hôpital ouvrir”
, se réjouit-il.

Pour le ministre de la Santé publique et de la Prévention, Dr Abdelmadjid Abderrahim, cet hôpital va donner la vie, il va changer la vie et il va sauver des vies. Et c’est ce que la population de N’Djamena attendait. “C’est l’occasion pour moi de remercier du fond du coeur, le personnel de l’hôpital provincial de N’Djamena qui a fait la fierté de notre pays dans la prise en charge des cas de COVID-19 pendant le pic de la pandémie. je voudrais l’exhorter à garder le même engouement dans la prise en charge des malades“, appelle-t-il.

Cet hôpital s’il faut rappeler a servi de site de prise en charge des cas de COVID-19 en 2020 et 2021.