Du 2 au 4 juillet 2024, 30 agents soignants ont bénéficié d’une formation sur l’utilisation du misoprostol pour la prise en charge des hémorragies du post-partum et des soins après avortement. Cet atelier s’est tenu à la Faculté des Sciences de la Santé Humaine et a été organisé par le ministère de la Santé publique en partenariat avec l’ONG OASIS.

Durant ces trois jours, les participants ont abordé divers sujets, notamment la connaissance des effets secondaires du misoprostol et leur gestion, les avantages et la valeur ajoutée de son utilisation, ainsi que la mise en place d’un bon counseling et d’un suivi approprié des clientes sous misoprostol.

Nous avons à présent 30 professionnels de la santé formés sur l’utilisation correcte du misoprostol pour la prévention et le traitement de l’hémorragie du post-partum, ainsi que les soins après avortement conformément aux directives nationales. Je suis convaincu que vous êtes maintenant en mesure de mettre en pratique ces nouvelles compétences dans vos lieux de service“, a déclaré le délégué sanitaire de N’Djamena, Ramat Abdoulaye.

De son côté, la coordinatrice du projet OASIS Dougssa Rita, partage le même sentiment. “Désormais, je me dis qu’ils sont en mesure de prendre en charge les effets secondaires et qu’ils peuvent gérer les clientes qui sont à leur charge. Ils connaissent déjà la valeur ajoutée du misoprostol“.

Au terme de cet atelier, les participants ont formulé plusieurs recommandations parmi lesquelles : renforcer la capacité des prestataires de soins sur la prise en charge de l’HPP et des Soins Après Avortement (SAA); former tous les prestataires de soins sur l’AMIU (Aspiration Manuelle Intra-Utérine) et l’utilisation du misoprostol dans les SAA; mettre le misoprostol à la disposition de toutes les formations sanitaires; sensibiliser la population à l’acceptation de l’utilisation de méthodes contraceptives.

L’objectif de cette formation était de contribuer à la réduction de la mortalité maternelle en utilisant le misoprostol pour la prise en charge des hémorragies du post-partum et des soins après avortement.