Au marché de bétail comme dans les rues de la ville d’Am-timan, chef-lieu de la province du Salamat, le prix de mouton a doublé contrairement aux années précédentes à l’occasion de cette fête de Tabaski.

Selon Hissein Siessel, président de l’Association des Éleveurs Nomades, cette situation est rencontré pour la première fois a Am-timan ou le prix d’un mouton ou bélier est passé de 30000 à 50000 FCFA voir 80000 FCFA.

Selon Hissein Siessel, chaque père de ménage peut se procurer de ce qu’il peut afin d’accomplir son devoir et répondre aux besoins de sa famille.

À l’annonce de la fête de Tabaski pour la journée de demain, dimanche 16 juin, des pères de famille rencontrés sur le marché disent ignorer les raisons qui ont poussé les vendeurs cette année à doubler les prix. Pour eux, contrairement à cette année, les années précédentes, avec un 20000, 25000  FCFA, une petite famille pourrait se procurer d’un mouton et se réjouir le jour de fête.

Il faut relever que l’année dernière c’était moins chère grâce au retour des transhumants et avec l’arrivée tôt de fleuves Bahr -Azoum. Alors que cette année les transhumants ne sont pas arrivés au niveau d’Am-timan en plus du retard de pluies et de l’arrivée du fleuve Bahr-Azoum.