Sécurité : le G5 Sahel et la France appellent  à des actions concrètes sur le terrain

Sécurité : le G5 Sahel et la France appellent à des actions concrètes sur le terrain

Dans une déclaration conjointe publiée le 27 avril, les ministres des affaires étrangères et des défenses du G5 Sahel et de la France appellent à la mise en œuvre des actions concrètes sur le terrain. C’est à l’issue d’une réunion tenue le même jour.

Les chefs des départements ministériels en charge des affaires étrangères et des défenses des pays du G5 Sahel et de la France exhortent les partenaires à soutenir les actions sécuritaires et de développement que mènent les pays concernés.

« Les ministres se sont félicités des progrès enregistrés dans la lutte contre le terrorisme, que ce soit l’activation d’un mécanisme conjoint de commandement entre la Force Barkhane et la Force conjointe du G5 Sahel ou le lancement de l’opération SAMA de la Force conjointe du G5 Sahel et la conduite de nombreuses opérations multipartites. Ils ont félicité les forces armées tchadiennes pour leurs résultats opérationnels contre Boko Haram, désormais délogé de toutes les îles tchadiennes du Lac-Tchad », précise le document. Les ministres estiment par ailleurs l’importance de l’envoi d’un détachement de l’armée tchadienne dans la zone dite des trois frontières entre le Niger, le Burkina Faso et le Mali. L’objectif est d’assurer la sécurité de cette zone considérée comme zone d’action privilégiée des groupes et mouvements terroristes.

Pour consolider les résultats obtenus depuis quelques années sur le terrain, les ministres incitent au renforcement des mécanismes existants. Mais surtout, ils demandent la mise en œuvre « dès que possible de l’Initiative P3S (Partenariat pour la sécurité et la stabilité du Sahel, NDLR) annoncée au Sommet du G7 de Biarritz (France) en 2019 en vue de soutenir les efforts des pays du G5 Sahel dans l’appui au retour des services régaliens sur l’ensemble de leur territoire ». Face aux ressources limitées des pays du G5 Sahel, la déclaration conjointe des ministres précise que les partenaires sont invités à apporter leur appui aux « forces armées des pays du G5 Sahel ainsi qu’aux opérations militaires conjointes au Sahel ».

Encourager les actions de développement

La lutte contre le terrorisme dans le Sahel est un combat multidimensionnel qui prend en compte les réponses militaires et le développement des zones affectées par les conflits. A ce titre, les ministres demandent aux partenaires du G5 Sahel de « favoriser une approche territoriale intégrée du développement, ainsi qu’en matière d’appui humanitaire et de stabilisation, afin de faciliter le rétablissement des services de l’Etat, au bénéfice de l’ensemble des populations sahéliennes ».

Les ministres appellent enfin à la mobilisation des ressources annoncées par les différents bailleurs et partenaires pour permettre aux pays membres du G5 Sahel de lutter efficacement contre le terrorisme mais aussi pour assurer des besoins vitaux des populations des zones en proie aux conflits.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :