Revue de presse au Tchad : Semaine du 07 au 12 mai 2018

Revue de presse au Tchad : Semaine du 07 au 12 mai 2018

Le premier Gouvernement de la 4ème République a fait la une de tous les journaux de la semaine. Les analyses vont bon train. Les titres ont abordé de différentes manières la question.

« Foire du rire », titre Abba Garde dans sa parution du 10 au 20 mai 2018 pour qualifier le premier Gouvernement de la 4ème République. Dans son décryptage, le trimensuel décrit le retour de Kassiré et la nomination du Pr Zakaria Fadoul Kittir comme des « Homo Sapiens » parmi les membres de l’exécutif faisant référence à leurs âges avancés. Il juge l’entrée de Issa Mahamat Abdelmamout à la tête du département des Finances et du Budget comme remarquable. Abba Garde pense que beaucoup de partis alliés sont laissés sur le carreau dans cette équipe Gouvernemental. Les départs d’Abdoulaye  Sabre Fadoul et d’Adoum Younusmi ont été signalés comme inattendus.

Pour Le Visionnaire, c’est la routine car écrit-il, « on reprend les mêmes, et on recommence » à sa Une du 09 au 14 mai 2018. L’hebdomadaire dans son analyse souligne que ce Gouvernement est un partage de gâteau. Il signale par ailleurs la légère augmentation du nombre de femmes. Le Pays quant à lui, s’est focalisé sur la nomination du ministre de Finances qu’il qualifie de « Faux pas dans le 1er Gouvernement de la 4ème République ». Selon le journal, Issa Mahamat Abdelmamout a été suspendu par son chef de mission le même jour de la constitution du Gouvernement pour des mesures conservatoires. En même temps, Le Pays pense que le Gouvernement est pléthore comparativement à celui de l’ancien premier ministre.

L’Observateur du 09 au 16 mai zoome sur Kassiré et Padaré  comme  « un tandem compliqué » du nouveau Gouvernement. Pour l’hebdomadaire c’est un Gouvernement de béni-oui-oui. L’Info fait remarquer que les femmes occupent une bonne place. Pour le bi hebdomadaire, c’est un bon départ pour la parité.

Le Quotidien Progrès du vendredi 11 mai 2018 titre sur la prestation de serment des membres du Gouvernement suivant la formule confessionnelle. Un engagement au cours duquel, Mme Dibergui Amane Rosine a désisté et est remplacé par Mahamat Rozzi comme ministre de l’Aviation Civile et de la météorologie.

Le Visionnaire s’interroge sur le sort des agents de la Primature qui est supprimée. Le journal a décrié les recrutements inadaptés au sein de l’ancien département. Le Pays étend la situation à toutes les institutions qui sont supprimées dans la nouvelle constitution. Il dénombre 1469 personnes qui seront sans emploi.

Les services militaire et civique obligatoires inscrit dans la nouvelle constitution retiennent également l’attention du journal Le Pays. Le journal se demande s’il s’agit d’un tremplin pour l’unité nationale. Interrogé, Dr Maoundonodji Gilbert pense que c’est une bonne chose mais la question réside au niveau de la prise en charge.

Bon début de semaine !

Laisser un commentaire