Revue de la presse au Tchad : semaine du 14 au 20 mars 2016

Revue de la presse au Tchad : semaine du 14 au 20 mars 2016

L’actualité de la semaine qui vient de s’achever a été dominée par des activités d’ordre politique sur l’élection présidentielle du 10 avril prochain. Aussi, quelques activités culturelles ont fait l’actualité.

« Ça doit changer ! » titre à sa Une L’Observateur. Selon notre confrère, le président national de Viva-Jeunesse, Abel Delpoua Sewa a passé en revue les 25 ans de règne de Deby. « Présidentielle 2016 …Pourquoi je soutiens Deby », les propos d’Abderamane Djasnabaille repris par le journal Le Citoyen à  sa Une. D’après Le Citoyen, en reprenant toujours les propos de Djasnabaille, « ce n’est ni Saleh Kebzabo ni Djimrangar Dadnadji qui vont créer une armée véritable nationale après Deby. Nous allons nous battre pour le création de cette armée après notre prochaine victoire en 2016 ».

Le journal Le Pays quant à lui écrit à sa Une : « présidentielle 2016, Béral et les autres ». Pour notre confrère, Béral aurait dû se taire car pour lui, « homme politique, bien qu’artiste, philosophe ou quelconque troubadour ne peut se permettre une telle maladresse ». « Idriss Deby Itno, Disgracié par le peuple », c’est ce qu’on peut à la Une de Tribune Info. Pour ce trimestriel, le microcosme politique est terriblement émaillé ce dernier temps par les tensions effarantes eu égard au système de gouvernance.

Autre actualité de la semaine, c’est aussi la culture. « Le Bunda boy sort Bunda phénomène », titre l’hebdomadaire L’Observateur. Pour lui le Bunda boy Ray’s Kim EDM, artiste rappeur et Slameur a lancé son second album intitulé « Bunda Phénomène ». On peut lire également sur les lignes du journal Abba Garde « Clin d’œil aux enfants démunis, Ray’s Kim lance «Bunda phénomène ». Selon Abba Garde, Le tonitruant artiste rappeur Ray’s Kim EDM a surpris plus d’un Tchadien avec un nouvel album intitulé « Bunda phénomène », une originalité du rap tchadien dédiée aux enfants de la rue.

« Didier Lalaye, soigner nos maux par les mots », relève l’hebdomadaire Le Pays. D’après nos confères, cette année, le festival N’Djam S’enflamme en Slam s’encastre dans la semaine de la francophonie. « N’Djam s’enflamme en slam. Ce festival s’impose dans le monde » souligne pour sa part Abba Garde. Pour Abba Garde le 17 mars dernier, dans les locaux du centre culturel Baba Moustapha, a eu lieu le lancement officiel de la troisième édition du festival N’Djam s’enflamme en slam.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :