Revue de la presse au Tchad : semaine du 11 au 18 avril 2016

Revue de la presse au Tchad : semaine du 11 au 18 avril 2016

Les nouvelles de cette semaine sont largement dominées par l’élection présidentielle du 10 avril 2016 et ses tendances. Mais aussi, la libération des leaders de la société civile arrêtés courant mars dernier.

« Que le meilleur gagne ! », titre à sa Une Le Pays. Il présente les candidats devant les urnes en train de voter. Le journal de Madjiasra Nako a fait le film du scrutin du 10 avril avec toutes ses incongruités et ses succès. « Un coup KO sera un hold-up ! », s’exclame pour sa part N’Djamena Bi-hebdo. Selon ce journal, des dizaines de milliers d’électeurs dans les régions, localités et quartiers jugés favorables à l’opposition ont été privés de vote soit par parce qu’ils n’ont trouvé leurs cartes d’électeur, soit parce que leurs noms ont été omis de la liste électorale. Il ajoute plus loin que, « les opérations électorales, essentiellement manuelles, ouvrent la voix à toutes sortes de manipulation ». N’Djamena Bi-hebdo a également présenté le déroulement dudit scrutin vu par ses reporters partout au Tchad.

« Vu les tendances, le 2ème tour s’impose », affirme à sa Une le tri-mensuel Tribune info. D’après le journal de M. Eric Kokinagué, l’élection présidentielle d’avril 2016 est trop sociologique car, aucun parti ne peut se prévaloir être maître des électeurs tchadiens confie-t-il. « Qui de ces grosses têtes serait l’auteur du KO ! », s’exclame pour sa part le bimensuel Tchad Economie. Il appuie ses propos avec l’image de cinq candidats. L’Observateur quant à lui présente quatre candidats dont le président sortant Deby entouré de Laoukein Médard, Dadnadji et Kebzabo, puis écrit, « un président sortira de ceux-là ! ».

Autre actualité de la semaine, c’est la libération des leaders de la société civile qui s’opposent à un cinquième mandat du président Deby. « Ils sont en fin libres », c’est la petite Une du journal l’Observateur. Selon notre confère, Mahamat Nour Ibedou, Nadjo Kaina, Younouss Madjir et Narmadji Céline arrêtés les 21, 22 et 24 mars derniers sont enfin libérés après quelques jours de calvaire à la prison d’Amsinéné. « Le triomphe de la société civile », ajoute pour sa part le tri-mensuel Tribune Info. Selon ce journal, le parquet a trouvé un vocable hasardeux pour limiter, sinon empêcher ceux-là de parler. Toutefois, on note à travers cette mise en liberté des syndicalistes, une victoire de la vérité sur le faux. « Libération des membres de la société civile et kidnapping d’un étudiant », déclare le bimensuel Tchad Economie.

Laisser un commentaire

SITUATION DU TCHAD

Confirmés : 860 

Guérisons : 770

Décès : 74

%d blogueurs aiment cette page :