jeudi 9 février 2023

Revendications estudiantines : l’Unet tape du poing sur la table

Le président de l’Union nationale des Etudiants tchadiens(UNET) Mahamat Saleh Ahmat Ali a organisé un point de presse ce vendredi 29 avril 2022. Un point de presse au cours duquel plusieurs revendications ont été évoquées.

 « Depuis quelques temps, les mouvements d’humeurs des étudiants se déroulent çà et là faute de nos bus qui sont en cours de carburant, rendant très difficile le déplacement des étudiants sur leur campus sous ce soleil ardent ». C’est sur cette analyse que le président de l’UNET a planté le décor de ce point de presse.

Abordant la difficulté liée au transport des étudiants, Mahamat Saleh Ahmat Ali pointe du doigt le non payement des fournisseurs du CNOU. “Les prestataires ont des factures impayées, c’est la raison pour laquelle, les bus sont sans carburant dans certaines universités du Tchad”, affirme-t-il. Même constat chez les prestataires des restaurants universitaires qui menacent de fermer aussi.

D’après le président de l’UNET national, toutes ces difficultés que rencontrent le CNOU sont dues à l’absence d’un directeur général. “Depuis que Dr Ali Waïdou a quitté la direction du CNOU, c’est le calvaire. Nous avons  eu à rencontrer des difficultés tous azimuts, et toutes ces difficultés sont liées au retard accusé dans la nomination d’un nouveau DG du CNOU”, constate-t-il. Le président de l’instance faîtière des étudiants de lancer un appel aux plus hautes autorités pour la nomination d’un nouveau Directeur général du CNOU.

A travers ce point de presse, le patron de l’UNET demande aux responsables du CNOU de prendre leur responsabilité pour éviter de continuer à victimiser davantage les étudiants.

Le président de l’UNET a aussi, au cours du point de presse, évoqué  la question des diplômés sans emploi sortis des universités publiques, instituts publics et les écoles normales supérieures, cherchant l’intégration à la fonction publique. « Cette lutte que mène ces diplômés en quête d’emploi est à saluer. Car après eux, c’est nous qui allons souffrir afin d’obtenir un emploi à la fonction publique. Le  gouvernement doit honorer dans un bref délai sa promesse d’embauche aux 5000 diplômés » a indiqué le président de l’UNET.

L’UNET nationale rappelle au gouvernement de transition qu’il ne peut parler de l’avenir du Tchad sans jeter un regard considérable voire incommensurable sur la jeunesse tchadienne et de prendre en compte leur participation à la prise de décision lors de ce forum national inclusif prévu le 10 mai prochain.

Dans le cas échéant, l’UNET nationale va considérer cela comme un mépris et un manque de considération et se fera entendre par tous les moyens nécessaires.

Toguyallah Mboguerienne, stagiaire

Laisser un commentaire

économie

Hadjer-Lamis : les problèmes fonciers au Tchad examinés au cours d’un atelier à Massakory

Le ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Habitat et de l’Urbanisme et la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) organisent du...

Référendum constitutionnel : la Convergence des organisations politiques appelle le gouvernement à mettre en place un organe impliquant toutes les forces vives de la...

La Convergence des Organisations Politiques, par un communiqué de presse, dit constater avec regret les dérives et les incohérences du gouvernement dans sa "démarche...

Publicité

Publicité SoGe Sidebar

Sondage

Que voudriez-vous voir plus souvent sur Tchadinfos.com ?
1109 votes · 1110 réponses

Application Tchadinfos.com

Publicité