Le dimanche 15 octobre, Succès Masra, en exil depuis près d’une année a déclaré qu’il reporte son retour au Tchad prévu pour le 18 octobre. Pour Dr Yamingué Betinbaye, analyste politique, cette décision est réfléchie.

Lors de son direct sur sa page Facebook, Succès Masra a décidé de différer son retour pour le début du mois de novembre pour, dit-il, prévenir d’éventuels affrontements et violences. Selon lui, cette décision a été prise après consultation avec les cadres de son parti et sur suggestion du Président de la CEEAC, le Président Felix Tshisekedi. Autrement dit, c’est pour donner le temps aux négociations en cours entre les Transformateurs, la CEEAC et les dirigeants de la transition de s’achever.

Pour Dr Yamingué Betinbaye, analyste politique, ce report pourrait avoir une influence positive et atténuer des mouvements sociaux. « Le retour de Masra d’exil depuis près d’une année présageait déjà des mouvements sociaux. Donc le fait qu’il ait différé ce retour pourrait avoir une influence positive, c’est-à-dire atténuer des mouvements sociaux. Parce que  le retour prévu le 18 octobre à deux jours de la date douloureuse et mémorable du 20 octobre, était un timing qui était de nature à jeter de l’huile sur le feu», souligne l’analyste politique.

Il renchérit que c’est une décision réfléchie et qui n’aura pas d’impact sur l’avenir des Transformateurs en tant que formation politique. « Il n’y a pas de danger pour l’avenir des Transformateurs. Peut-être que cette décision pourrait frustrer quelques militants très actifs qui auraient aimé que leur chef arrive dans ce contexte à la veille du 20 octobre pour intensifier la pression afin que la vérité soit faite sur les manifestations de l’année dernière. », estime Dr Yamingué Betinbaye

Le leader du parti les Transformateurs a prévu regagner le pays le 18 octobre pour commémorer les événements du 20 octobre 2022 qui ont causé plusieurs morts parmi ses militants lors d’une manifestation violemment réprimée.